Les 10 métiers qui recrutent le plus dans la région PACA en 2017

Comme chaque année, Pôle Emploi réalise l’enquête « les Besoins en Main-d’œuvre des entreprises » (BMO) pour connaître leurs besoins en recrutement. En 2017, dans la région Provence Alpes Côte d’Azur, les intentions de recrutement des employeurs enregistrent une hausse de 12,5%, soit au total plus de 215 000 projets de recrutement. Quant aux métiers les plus recherchés, ils se concentrent principalement dans les services, le commerce, l’agriculture et l’industrie agro-alimentaire.

apec-parrain

Top 10 en nombre de projets de recrutement en 2017 en région PACA

Parmi les 10 métiers les plus recherchés en 2017 (voir tableau ci-dessous), beaucoup font principalement partie du domaine de l’hôtellerie-restauration et de l’agriculture. Les métiers de la restauration affichent ainsi des volumes prévisionnels d’embauche toujours élevés : 13 500 projets de recrutement pour les métiers de serveurs de café ou restaurant ou 10 400 projets pour les métiers d’aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine. Ces derniers, tout comme les métiers de l’agriculture, se composent d’une très forte proportion d’emplois saisonniers (voir paragraphe suivant).

Comme les années précédentes, le secteur d’activité des services aux particuliers est le premier secteur contributeur de l’économie, avec 28% des intentions d’embauche en 2017. Les métiers de la santé humaine et de l’action sociale, étroitement liés à ce secteur, sont très représentés dans le top 10 des métiers les plus recherchés : les professionnels de l’animation socioculturelle (7 600 projets d’embauche) sont ainsi le 3e métier le plus recherché en 2017, les aides à domicile et aides ménagères (avec 7 400 projets) se placent à la 7e position des intentions d’embauche.

Certains profils pouvant être demandés par les services aux entreprises (2e secteur le plus important des répondants régionaux avec 22% des projets totaux) apparaissent également parmi les premiers métiers : agents d’entretien de locaux (9 300 projets en 2017), ouvriers de l’emballage et de la manutention (4 700 projets). Ces profils les plus recherchés sont, pour la plupart, rattachés à un faible niveau de qualification. Les métiers du commerce sont également très cités, à travers les employés de libre-service (4 800 projets) et les vendeurs en habillement (4 300 projets).

À lire aussi 

Un nombre important d’emplois saisonniers

Dans le top 10 des métiers qui recrutent le plus en PACA en 2017, on remarque également qu’une grande partie se compose d’emplois saisonniers. Cette proportion de projets saisonniers avait augmenté en 2014 pour atteindre 50% du total des projets. Elle s’est ensuite stabilisée à 49% durant les deux années suivantes pour redescendre à 46% en 2017.

Les métiers du secteur agricole (viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs et agriculteurs salariés et ouvriers agricoles) présentent la plus forte composante saisonnière puisque la quasi-totalité des projets correspond à des emplois saisonniers : environ 17 800 sur les 18 600 emplois totaux.

Dans l’hôtellerie restauration aussi la proportion saisonnière est élevée et représente trois quarts des projets : 77% d’emplois saisonniers pour les serveurs de café et de restaurant, 63% pour les aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine ou encore 84% pour les employés de l’hôtellerie.

Les 10 métiers jugés les plus saisonniers en nombre © BMO PACA Pôle Emploi (cliquez pour agrandir)

Si l’on exclut les emplois saisonniers de l’étude, le nombre de projets de recrutement en PACA passe de 215 100 projets à 116 200. Le type de métier recherché change également : les agents d’entretien de locaux passent de la 4e à la 1ère position, les aides à domicile et ménagère de la 7e à la 2e position. Quant aux métiers de l’hôtellerie, les serveurs de café et restaurant passent de la 1ère à la 5e position avec environ 3 100 projets de recrutements sur les 13 500 totaux.

Une forte progression des intentions de recrutement en 2017 en PACA

Les intentions de recrutement pour 2017 affichent une belle progression de 12,5% par rapport à 2016 et s’établissent à 215 200 projets, contre 191 300 l’année dernière. Il s’agit du plus haut niveau observé au cours des huit dernières vagues de l’enquête de Pôle Emploi. Au global, un établissement sur quatre (25%) envisage au moins un recrutement en 2017 (+1 point par rapport à 2016).

Parmi les 50 200 établissements potentiellement recruteurs, le nombre moyen de projets est de 4,3 contre 3,9 en 2016. 47% des projets d’embauches émanent des établissements de moins de 10 salariés, ce qui est moins qu’en 2016 (50%). Les établissements de 10 à 49 salariés représentent toujours 23% des embauches potentielles et enregistrent également une hausse de leurs intentions d’embauche (+8%). Enfin, les plus de 50 salariés comptent pour 30% des projets (26% en 2016) et voient leurs intentions de recrutement augmenter de 31%.

Des intentions d’embauche concentrées dans les services au niveau national

Au niveau de la France entière, les services aux particuliers rassemblent 40% des intentions d’embauche et les services aux entreprises en rassemblent un quart. Ces deux secteurs concentrent à eux seuls près des deux tiers des intentions d’embauches et enregistrent à nouveau une hausse de leurs projets de recrutement (respectivement 5,7% et 9,3% entre 2016 et 2017). Le nombre d’intentions d’embauche dans la construction (représentant 5% des projets de recrutement) progresse très sensiblement en 2017 (+22,5%) confirmant ainsi la tendance observée en 2016 (+12,4%). Les besoins en main d’œuvre dans l’industrie (8% des projets) sont en hausse de 8,7% en 2017, après une progression de 2,6% l’an dernier.

En 2017, les projets de recrutement se concentrent avant tout dans les grandes métropoles, l’arc atlantique et le Sud-Est. Parmi les profils les plus demandés, figurent plusieurs métiers de service aux particuliers comme les aides à domicile et les aides ménagères. Les services aux entreprises offrent également de nombreuses opportunités, notamment pour les cadres : ingénieurs, cadres études & R&D informatique, responsables informatiques.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE