Prévenir le harcèlement dans les entreprises : conseils d’experts

Retrouvez quelques conseils d'experts pour prévenir le harcèlement en entreprise

Comprendre est la base de nos responsabilités individuelles pour que le harcèlement en entreprise perde de sa force. Mais quelles sont les responsabilités des entreprises ? Comment peuvent-elles prévenir ? Que peuvent-elles mettre en place pour ne pas entretenir voire engendrer une situation de harcèlement en leur sein ? Des experts nous livrent leurs conseils.

Retrouvez ici l’intégralité de notre dossier sur le harcèlement en entreprise.

Conseils de Géraldine BARBONI et Sandrine MOCAER, Ingénieurs de prévention de la DIRECCTE Provence-Alpes-Côte d’Azur

« Le harcèlement moral est défini par des agissements répétés qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte aux droits de la victime et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel (Art. L. 1152-1 et suivants du Code du Travail). L’employeur doit rappeler son interdiction et les sanctions encourues (règlement intérieur), veiller à ce que ces agissements ne se produisent pas et prendre toute mesure visant à le faire cesser le cas échéant.

Les victimes ne doivent pas rester seules : elles peuvent se faire aider par les représentants du Personnel (Délégués du personnel ou syndicaux, CHSCT) et la hiérarchie, l’inspection du Travail, le médecin du travail, la consultation de pathologie professionnelle (hôpital de la Timone), un avocat, les associations de victimes. Attention, derrière ces situations apparentes de harcèlement moral, se cachent parfois d’autres réalités de souffrance au travail davantage liées aux formes d’organisation du travail et de management. Ces acteurs vous aideront à faire la part des choses et vous orienteront en conséquence. »

L'employeur doit "veiller à ce que ces agissements ne se produisent pas" © DR
L’employeur doit « veiller à ce que ces agissements ne se produisent pas » © DR

Conseils de Béatrice Belin, Présidente de la branche Provence d’ANDRH (Association Nationale des DRH)  

« Pour prévenir le harcèlement en entreprise, il faut d’abord sensibiliser, puis comprendre. Il faut développer l’écoute et regarder attentivement les niveaux d’alertes en se demandant par exemple : le salarié sourit-il toujours comme avant ; mange-t-il plus souvent seul, etc ? Il faut aussi informer aux salariés un ou des réseaux identifiés de communication pour s’exprimer. Il faut que les procédures soient connues de tous. Mais ce qui est primordial c’est l’engagement de l’entreprise qui dit et affirme à tous que le harcèlement, c’est du pénal. Il ne faut pas banaliser la chose, ne pas banaliser les insultes et pourquoi pas, écrire une charte sur le bien être en entreprise ». 

Conseils de Marie-Aurélie Druminy, Psychologue clinicienne, titulaire d’un Master Professionnel en Psychologie Clinique et Psychopathologie

« La question de la santé, physique et psychique de vos salariés est sous votre responsabilité et vous avez, envers eux, une obligation de résultats. Ainsi, c’est à vous de garantir qu’aucun des salariés de votre entreprise ne soit victime de harcèlement.

Comment faire ?

Avant toute chose, vous devez garder à l’esprit qu’une situation de harcèlement ne peut émerger que si l’organisation du travail le permet. Il est essentiel d’inscrire votre entreprise dans une démarche de prévention primaire des risques.

Pour rappel, la prévention primaire des risques consiste à réduire les facteurs de stress professionnels en agissant directement à la source, sur les conditions de travail, le management et l’organisation du travail. La prévention secondaire propose, elle, d’apprendre aux salariés à mieux gérer leur stress (le stress est déjà là) quand la prévention tertiaire joue le rôle le pompier une fois la situation totalement dégradée (par exemple, une cellule de soutien suite à un suicide).

Cette démarche de prévention primaire des risques doit s’effectuer en articulant plusieurs axes:

  • la rédaction d’une politique de prévention des risques psychosociaux et du harcèlement en entreprise, pensée en collaboration Direction / CHSCT ou représentants du personnel
  • la formation des acteurs ressources à la prise en charge de personnes en souffrance et/ou victime de harcèlement. Ce point est indispensable pour une bonne gestion des plaintes et au cours de ma pratique, j’ai pu observer les dégâts causés par des acteurs ressources plein de bonnes intentions mais trop peu formés.
  • la diffusion et l’information au sein de l’entreprise des modalités d’alerte, des dispositifs mis à disposition et de la politique générale en matière de harcèlement

Un dernier conseil : n’hésitez pas à vous faire accompagner par un cabinet spécialisé, qui pourra vous éviter les écueils classiques et vous guider dans la création de votre politique de prévention ».

Conseils et témoignage d’une victime anonyme

 « Pour prévenir le harcèlement en entreprise, je recommande à toutes les entreprises de lire ces quelques lignes inspirées par l’entreprise dans laquelle j’ai souffert. Chère entreprise, je suis vivante. 3 ans après l’horreur, complexe et harceuleuse, en votre sein, je suis vivante. J’ai récupéré mon coeur qui ne battait plus, ma tension qui était si forte. Je n’ai plus de douleurs, chroniques, qui m’ont empêchées de dormir durant 3 ans. Je n’ai plus de troubles de la mémoire, ni de trouble de la vision. Je ne suis plus « fibromyalgique » comme votre médecin du travail a gentiment diagnostiqué alors que je lui disait « hey je souffre terriblement depuis des mois, je crois que je suis très fatiguée, à cause du travail », je ne suis plus non plus « faible psychologiquement » comme mes collègues ont préféré me décrire pour se protéger de l’horreur qu’eux-même entretenaient. Je suis forte et j’ai compris. J’ai compris ce qu’était un environnement de travail qui disjoncte, le harcèlement généralisé, la folie de ne plus voir nos âmes et d’accepter qu’on nous torde comme une matière, inerte, pour vous remplir de pouvoir et d’argent. Mon conseil pour la prévention du harcèlement dans l’entreprise, c’est de tenter, avec votre coeur, de comprendre comment vous avez pu en venir jusqu’à ce qu’un humain (c’est moi l’humain), tente de se suicider. Mon conseil pour toutes les entreprises qui veulent prévenir le harcèlement en entreprise, c’est d’être capable de se demander finement si oui ou non, vous entretenez l’horreur ou la beauté dans ce monde. Et de vous remettre, puissamment, en temps qu’adultes responsables, en question. Si votre coeur ne bat pas plus vite en lisant ce texte, si vous ne ressentez pas un peu de tristesse ou d’empathie, et pas non plus de colère, c’est que peut-être en votre sain, dans votre entreprise, des choses malsaines s’entretiennent. Mais il n’est jamais trop tard pour agir, prévenir, et guérir. »

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE