À la découverte d’une coutellerie artistique en plein cœur du Panier

À la découverte d’une coutellerie artistique en plein cœur du Panier

Depuis cinq ans, une coutellerie bien particulière a ouvert ses portes en plein cœur du Panier, sur la rue du même nom. À l’intérieur, des couteaux, mais avant tout des pièces uniques et d’exception, toutes faites à la main par messieurs Ambrosino père et fils avec des matières peu ordinaires dans ce métier.

Ce qui passionne depuis toujours Jean-Pierre Ambrosino, ce n’est pas tellement les couteaux mais la transformation de la matière. Et plus particulièrement de matériaux que peu de personne ne transforme, à l’instar de l’acier dont il se sert pour créer ses pièces uniques. Car l’atelier de Jean-Pierre Ambrosino qui lui sert aussi de boutique n’est pas une coutellerie classique, mais une coutellerie artistique. « Notre passion c’est la sculpture. Nous ne sommes pas ancrés dans une tradition mais nous sommes dans une logique de création pure », met en avant l’artisan.

Ici, pas de fabrication en série mais des couteaux faits les uns après les autres avec des matières que les couteliers n’utilisent pas toujours telles que de la nacre perlière ou encore du corail. Et si Jean-Pierre Ambrosino parle à la deuxième personne du pluriel, c’est parce qu’il est accompagné de son fils, Raphaël, à qui il apprend le métier. Ce dernier avait pourtant commencé des études dans le commerce avant d’avoir le déclic et d’être rattrapé par sa passion, pour lui celle des couteaux.

artisanat-creation-couteau-panier
Jean-Pierre d’Ambrosino et son fils Raphaël confectionnent à la main des couteaux sur-mesure dans leur atelier boutique du Panier © DR

Le Mariole, couteau méditerranéen

D’abord installé dans un atelier à Allauch qui n’était pas ouvert au public, Jean-Pierre Ambrosino a, il y a cinq ans, déménagé au Panier pour ouvrir sa boutique. Avec son fils, ils y confectionnent des couteaux sur-mesure, dont un bien particulier, l’une des créations du père qui est aujourd’hui une marque baptisée « Le Mariole ».

« J’ai réalisé le dessin de ce couteau il y a très longtemps. Je l’ai pensé pour qu’il réunisse tous les critères de la Méditerranée », explique Jean-Pierre Ambrosino. « Le Mariole » est ainsi composé d’une lame courte et incrustée d’un œil de Sainte-Lucie, l’opercule d’un coquillage en nacre orangé que les Marseillais considèrent comme un porte-bonheur.

Les deux artisans réalisent de nombreux autres couteaux : pliants, de table et même de cuisine. Ces derniers sont appréciés par de nombreux restaurants pour leur côté très tranchant et performant. Des pièces qu’il sera possible de découvrir le 17 décembre prochain au cours d’une exposition exceptionnelle. Plus d’informations à venir sur Made in Marseille.

interieur-boutique-couteau-panier-artisan
Les deux artisans réalisent de nombreux couteaux : pliants, de table et même de cuisine © AP

Jean-Pierre Ambrosino fait partie des 198 ambassadeurs de l’Artisanat de Provence réunis sur la Route des Arts & Gourmandises de Provence pour illustrer les talents hors du commun du territoire. Une balade découverte mise en place par la Chambre de métiers et de l’artisanat en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, à retrouver en détail ici et dans notre reportage ci-dessous :

Article réalisé en partenariat avec la Chambre des métiers et de l’artisanat de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE