Byfusion – Il invente la brique de construction en déchets recyclés !

Construire des murs en déchets ? L’idée parait dingue, mais elle pourrait pourtant rapidement débarquer en France. Elle vient d’un certain Peter Lewis, un Néo-Zélandais qui se bat depuis 10 ans pour faire connaitre et valider son projet de collecter des déchets pour en faire des briques !

Cette idée est très intéressante car elle permet à elle seule de combiner deux problèmes pour en faire une solution :

  • la pollution des déchets plastiques dans le monde amène aujourd’hui à une situation écologique catastrophique, notamment pour la faune et la flore sous-marines
  • le secteur de la construction est lui aussi hyper polluant puisqu’il représenterait aujourd’hui 25% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde

Savez-vous combien de temps le plastique met à disparaitre naturellement ?

  • Une bouteille en plastique : 100 ans à 1 000 ans
  • Un sac en plastique : 450 ans
  • Un briquet en plastique : 1 siècle

byfusuion-brique-construction-dechet-recycle

Comment ça marche ?

Peter Lewis a en réalité inventé une machine qu’il a baptisé la « Byfusion ». Cette Byfusion, de forme cylindrique, permet de transformer les déchets en les compactant en brique. Il lui a fallu 10 ans pour mettre au point sa drôle de machine mais, aujourd’hui, elle fonctionne et peut recycler 100% des plastiques.

Le processus est simple : les déchets sont lavés et séchés, puis compactés sous la forme d’une brique. Et la machine est capable de produire une brique de 10 kg toutes les 40 secondes, soit 150 parpaings à l’heure.

L’avantage de ces briques en plastique est qu’elles apportent une très bonne isolation à la fois thermique et sonore.

Où en est le projet ?

Le projet avance bien, puisque en 2016, Peter Lewis a obtenu une subvention de 20 000 dollars du ministère de l’environnement néo-zélandais et il devrait commencer à travailler avec la déchetterie de sa ville : Dunedin.

Alors, bien sur ce projet n’est pas très esthétique, et on imagine mal comment on pourrait construire nos maisons occidentales de la sorte, mais Peter Lewis explique qu’il a surtout pensé son projet pour la construction de murs pour séparer des parcelles agricoles, des garages et même de murs de crash tests… Mais aussi, pour des abris de secours en dur et ainsi venir en aide aux rescapés de catastrophes naturelles, dans des zones où il y a trop peu de bois et de matériaux à disposition pour reconstruire des villages entiers.

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE