Quel avenir pour le marché aux puces de Marseille ?

Étendu sur plus de quatre hectares dans le 15e arrondissement de Marseille, le marché aux puces est au cœur d’un vaste programme de modernisation. Inscrit dans le périmètre d’Euromediterranée 2, il fait partie d’un futur écoquartier qui regroupera à la fois logements, bureaux, commerces et services porteur d’une forte ambition en matière de développement durable et de qualité de vie.

Le périmètre d’Euroméditerranée 2 n’a pas fini d’évoluer. Après la présentation des futurs parcs du nord du centre-ville, c’est l’îlot « Les Fabriques », anciennement dénommé XXL, un espace de 14 hectares situés entre la rue de Lyon, le boulevard Capitaine Gèze et l’îlot Allar qui a été dévoilé. Outre l’écoquartier qui devrait sortir de terre d’ici 2025, le projet prévoit également la modernisation du marché aux puces, véritable poumon économique du quartier.

© Centre Commercial les Puces
© Centre Commercial les Puces

À lire aussi : les autres grands projets d’Euroméditerranée

Un éco-quartier dans les plans d’Euromediterranée 2

Dans l’énorme périmètre d’Euroméditerranée 2, 14 hectares de la ZAC Littorale baptisés « îlot Les Fabriques » (ancien îlot XXL) et englobant le marché aux puces sont destinés à devenir un écoquartier. Ce dernier proposera des logements économes en énergie, confortables et évolutifs. Il sera généreux en espaces publics et offrira de nouveaux concepts d’équipements sportifs et de loisirs. En outre, il constituera un levier fort de développement économique local et devrait également être créateur d’emplois locaux et pérennes dans des secteurs allant de l’artisanat au numérique.

C’est le groupement de promoteurs « Bouygues Immobilier/Cirmad : Marseille Makers » qui a été sélectionné en novembre dernier pour en assurer l’aménagement. Le groupe Bouygues a ainsi remporté l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé par Euromediterranée au cours de l’année 2015.

À l’issue de la première année d’études, le groupe pourrait se voir confier une première phase de construction de 200 000 m². Cela permettrait d’engager la mutation du site rapidement pour que les investissements relatifs aux équipements, voiries, immeubles de logements et de bureaux et les espaces verts soient engagés dans les cinq prochaines années. Le tout en préservant l’esprit des lieux. Et pour s’en assurer, Bouygues a décidé d’intégrer les habitants dans l’établissement du projet.

ilot-xxl-marche-puce-marseille
L’îlot XXL s’étend sur 14 hectares situés entre la rue de Lyon, le boulevard Capitaine Gèze et l’îlot Allar © Euromediterranée

Les habitants au cœur de la concertation

Pour son projet d’écoquartier méditerranéen, le groupe Bouygues compte mettre en avant le faire ensemble et le vivre ensemble. Il a ainsi misé sur une conception participative et collaborative en intégrant dans le projet des acteurs publics et privés et même les associations et les habitants du quartier. Et ce dès la phase d’étude à travers des ateliers ouverts au grand-public et au monde économique.

Ce projet, et c’est là l’un de ses grands atouts, s’appuie sur un état d’esprit « Marseille Makers », c’est-à-dire faire des habitants et des usagers des acteurs de la transformation du site. Cela permettra au groupement d’opérateurs de mettre en place un projet respectueux de l’identité du quartier en maintenant les éléments chers aux habitants, comme le marché aux puces par exemple.

marche-puce-marseille-euromediterranee
Le marché aux puces de Marseille © DR

Vers une modernisation du marché aux puces

Si des rumeurs ont couru sur une éventuelle suppression du célèbre marché aux puces de Marseille, le projet porté par Bouygues les balaie. Car le groupe n’a pas l’intention de faire disparaître ce lieu si cher aux habitants et qui constitue un levier économique important pour le quartier avec ses 50 000 visiteurs hebdomadaires.

Il est ainsi prévu d’accompagner le marché aux puces afin d’améliorer son insertion urbaine, les conditions d’accueil du public et la diversification de l’offre commerciale. Pour autant, le côté populaire du marché sera conservé et même valorisé car l’objectif est de maintenir les valeurs du site et son offre qui correspond aux besoins des habitants du quartier.

Si un visuel provenant du groupe Bouygues Immobilier a circulé sur la toile, le promoteur a toutefois indiqué que ce n’était pas le rendu final du projet. Des images officielles devraient arriver dans le futur une fois que la phase d’études, qui se déroule actuellement au cours de l’année 2016, sera achevée.

rendu-final-non-officiel-bouygues
Le visuel dévoilé par Bouygues Immobilier qui n’est toutefois pas le rendu du projet final © Bouygues Immobilier

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE