Un avenir tout vert se dessine sur la place du Refuge dans le Panier

Un avenir tout vert se dessine sur la place du Refuge dans le Panier

Après être resté 10 ans en état de friche, le sort de la place du Refuge, située en plein centre du quartier du Panier (2e), devrait être bientôt scellé. Bien que non rendu public pour le moment, le projet imaginé par la mairie, qui devrait mêler jardin public et espace potager, semble satisfaire les habitants.

Le 15 septembre, la mairie tenait une réunion d’information et d’échange avec les habitants.

Un projet pour rendre plus vert le quartier historique de Marseille

Le Panier attire chaque année nombre de touristes pour le charme de ses ruelles étroites et de ses façades colorées. Sauf qu’un petit espace au cœur du plus vieux quartier de Marseille fait figure de tâche au milieu de ce tableau idyllique. Connu sous le nom « d’îlot 9 », il se situe sur la place du Refuge.

renovation-rehabilitation-panier-place-refuge
Le terrain en friche de la Place du Refuge qui va être transformé en jardin partagé se trouve juste derrière les palissades © AP

Il y a dix ans exactement, l’immeuble qui s’y trouvait et qui devait être réhabilité s’est effondré. Les divers projets de reconstruction n’ont jamais abouti laissant l’endroit à l’abandon depuis.  Une situation sur le point de changer puisque, au Conseil municipal du 3 avril 2017, la Ville de Marseille a voté l’aménagement de cette place en vue de la création d’un jardin de quartier, soit à la fois un jardin public et une zone de jardinage collectif.

Les autres projets en cours dans le secteur

Le projet de jardin dévoilé en octobre

Le projet détaillé de l’aménagement du jardin et de la place du Refuge devrait être dévoilé au cours d’une réunion publique en octobre prochain. Une rencontre entre le collectif et les élus, à savoir Lisette Narducci, la maire des 2e et 3e arrondissements, et Monique Cordier, adjointe au maire déléguée aux espaces naturels, parcs et jardins, a déjà eu lieu vendredi 15 septembre dernier. Si aucune présentation n’a été faite, les discussions ont rassuré les riverains.

« Ce qu’on peut dire de cette rencontre, c’est que le projet municipal a l’air compatible aux souhaits et aux besoins des habitants. On est plutôt reparti satisfait de cette réunion », précise Florence Reboa, membre du collectif Les Jardiniers du Panier. Dans les souhaits et besoins émis par les riverains du Panier : que le futur jardin soit un lieu pour tout le monde pour se rencontrer, partager et éduquer. Ils espèrent y voir des espaces ombragés, des points d’eau, de la végétation endémique et notamment un ou plusieurs composteurs.

Les habitants du Panier souhaitent que l’actuel terrain à l’abandon soit transformé en un jardin pour tout le monde © AP

Ils ont même suggéré un aménagement possible pour la place, dans un document qui nous a été soumis par l’association.

Idée de projet pour la place du Refuge selon « les Jardiniers du Panier »

Si les travaux du jardin de quartier devaient commencer au mois de mai dernier, selon les dires de Monique Cordier relayés par Marsactu en avril dernier, rien n’a pour le moment démarré. « Le jardin n’est qu’une partie d’un projet plus global qui porte sur toute la place du Refuge. Des travaux importants de voirie vont être menés à partir de début 2018. La partie haute au-dessus du jardin, la place Jean-Claude Izzo et la place devant la bibliothèque ainsi que toutes les ruelles autour de ces espaces vont être réaménagées et rénovées », explique Florence Reboa.

Quelques pistes avant la présentation publique

L’atelier d’architecte Horizon, qui a remporté l’appel d’offres de l’îlot 9 en septembre 2016, prévoit d’aménager une partie de l’espace sous forme de parc avec des bancs, contigu à la place du Refuge, et une autre en jardin partagé où des comestibles seront cultivés.

En 2016, Lisette Narducci présentait déjà un projet de jardin partagé pour l’ensemble de l’îlot chiffré à 200 000€. Un projet qui a été modifié en raison de vestiges, probablement liés au couvent du Refuge datant du 17e siècle, qui y ont été trouvés. Pour assurer la protection de ces vestiges et respecter les recommandations de l’Architecte des Bâtiments de France, une enveloppe de 190 000€ supplémentaires a été débloquée pour le projet par la mairie centrale.

palissade-place-refuge-eboulement-batiment
© AP

Ce jardin de quartier, contrairement au premier projet de jardin partagé, devrait définitivement rester un espace vert par la suite. Lisette Narducci a d’ailleurs bien insisté sur ce point lors de la rencontre du 15 septembre dernier avec les habitants. Quant à la gestion du futur jardin, elle devrait être réalisée par une association du quartier.

10 ans de projets inachevés

Depuis l’éboulement du bâtiment de l’îlot 9 en 2006, plusieurs projets ont été mis sur le tapis mais aucun n’a abouti. Un projet a failli voir le jour en 2008 car approuvé par la mairie et les Architectes des Bâtiments de France, mais la crise économique a eu raison de l’opérateur retenu pour le chantier.

Par la suite, d’autres projets ont été présentés dont un de Lisette Narducci avec la concertation des riverains qui prévoyait la construction de plusieurs petits logements autour d’un jardin intérieur. Tous ont été annulés, laissant à l’abandon ce terrain de verdure où s’amoncellent régulièrement depuis des détritus. Une situation qui devrait faire totalement partie du passé une fois le jardin de quartier installé, dont les travaux devraient durer deux ans.

Publié le 1er mars 2016. Mis à jour le 20 septembre 2017.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE