La privatisation de la ligne entre Nice et Marseille sur les rails ? Ce mardi 20 juillet, la SNCF, Transdev et Thello ont déposé leurs offres dans le cadre de l’appel à concurrence sur l’axe Marseille-Toulon-Nice. Le lauréat sera désigné à l’automne.

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur est la première en France à ouvrir 30% de son offre TER à la concurrence. Jeudi 26 février 2020, elle lançait officiellement les premiers appels d’offres pour l’ouverture à la concurrence de lignes de trains express régionaux. Les deux marchés concernent les lignes Marseille-Toulon-Nice et les lignes du territoire de la Côte d’Azur.

« Nous avions fait le constat d’une situation désastreuse des transports voyageurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette concurrence sera profitable à tous : aux usagers qui bénéficieront d’un service de meilleure qualité, et à la Région qui pourra exiger une facture détaillée et une baisse des coûts, déclarait déjà Renaud Muselier, président de la région Sud, en février 2020. Au-delà, l’amélioration de la qualité de service, cela permettra de faire du train une alternative crédible à la voiture individuelle sur les relations entre les principales métropoles de la région et autour de Nice, au bénéfice des transports du quotidien ». 

Sur la ligne Marseille-Toulon-Nice qui voit passer 7000 passagers par jour, le choix définitif de l’opérateur sera connu en septembre, et entrera en vigueur en 2025. Le marché prévoit aussi l’achat de nouvelles rames.

Pour le second lot qui concerne les lignes de la Côte d’Azur, seule la SNCF a répondu à l’appel d’offres.

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !