Le Marseille Beer Festival est un événement qui a pour vocation de mettre à l’honneur les brasseries artisanales et les producteurs français. Si les conditions sanitaires le permettent, la toute première édition se déroulera du 7 au 13 juin avec la participation de brasseurs locaux et d’autres venus de la France entière.

Après l’effort, le réconfort comme on dit. Et si les événements ont dû être mis sous cloche pendant de longs mois, ils devraient bientôt être réenclenchés sur le territoire provençal. À commencer par le Marseille Beer Festival, qui, si les conditions le permettent, se déroulera du 7 au 13 juin 2021.

Imaginé par la nouvelle association marseillaise Sour Pastis, composée d’Adèle, des deux Antoine, Julien, Brice et Gustave, l’événement a pour ambition de rassembler les brasseries, bars et caves de la ville pour 7 jours de festivités. Une idée tout droit venue de la ville rose, comme nous en informe Adèle, à l’initiative du projet. « Nous avons eu cette idée en octobre. Je faisais partie de l’association toulousaine qui organisait l’OctoBière, et j’étais frustrée de ne pas avoir pu y assister cette année. J’ai donc démarché des bars pour tâter le terrain et voir si des lieux seraient intéressés ».

La jeune femme a vu juste, puisque pas moins de 11 établissements marseillais ont répondu présent à cette invitation. « Il y a eu une réaction tout de suite positive, continue Adèle. Il y avait même une attente de leur part, cela faisait longtemps qu’ils avaient envie de lancer un projet comme celui-là autour de la bière, mais cela demande de l’énergie, de l’organisation… » Parmi les intéressés, les Marseillais retrouveront la Cane Bière, Zoumaï, Aqua Maltae, BlackBird Coffee, l’Éclectique ou encore la Brasserie communale.

, Un nouveau festival de la bière devrait débarquer à Marseille en juin, Made in Marseille
©Zoumaï

Des ateliers, conférences et dégustations dans les enseignes participantes

Ce nouveau festival de la bière marseillais prendra place dans les différentes enseignes artisanales participantes qui recevront, chacune leur tour, des brasseries venues de toute la France pour présenter leurs produits dans le Sud de la France. Une quinzaine ont, à ce jour, répondu à l’appel.

« Pendant cinq jours, nous organiserons des animations dans ces bars marseillais : on dégustera les bières, on proposera deux conférences sur l’histoire de la bière, avec The Beer Lantern, et sur l’importance des femmes qui travaillent dans ce milieu, avec l’association Pink Boots. On compte aussi organiser du pairing, qui est l’accord met/bière, et j’espère que nous trouverons un spécialiste qui montrera comment y mêler la pâtisserie, certaines bières s’associent parfaitement avec un gâteau au chocolat par exemple ! »

Pour clôturer la semaine, les participants seront invités au Talus (12e) pour deux jours de festivités avec différents intervenants. Pour le moment, la programmation complète n’est pas encore établie mais devrait l’être dès les annonces gouvernementales, en ce qui concerne la réouverture des bars et restaurants. « Nous avons rencontré les services municipaux, ils ont un fort intérêt pour l’événement et cela semble bien parti si l’on suit les dernières annonces du président ».

Une campagne de crowdfunding pour financer l’événement

Depuis un mois, les bénévoles s’activent pour faire de l’idée une réalité, notamment en lançant plusieurs initiatives sur le net : d’une part, un concours de brasseurs amateurs que les intéressés peuvent retrouver sur Facebook et Instagram, à l’issue duquel le vainqueur pourra brasser sa bière dans la brasserie Sulauze, à Miramas ; D’autre part, une tombola sera organisée pour soutenir l’association durant le week-end du 12 au 13 juin, avec un tirage au sort le dimanche, en clôture.

Enfin, une campagne de crowdfunding a été lancée et permettra d’organiser le festival en bonne et due forme en soutenant financièrement les artisans participants. Objectif : récolter 5 000 €. « On va louer des chapiteaux pour la clôture au Talus, du matériel, comme des verres floqués, qui participent aussi à une démarche éco-responsable. Seulement des bières pression seront servies pendant le week-end pour éviter la circulation de bouteilles ».

Une bière éponyme spécialement créée

Et, cerise sur le gâteau, les organisateurs ont déjà pris l’initiative de commercialiser une bière éponyme, brassée chez Zoumaï, partenaire de l’événement. Une “hazy pale ale”, houblonnée au citra, vendue au prix fixe de 4 €. Elle est d’ores et déjà à retrouver dans certaines caves et dans tous les lieux participants lors de la semaine du festival. Les fonds récoltés serviront à parfaire le dispositif événementiel.

Pour Roland, gérant du BlackBird Coffee installé au cours Julien (6e), c’est aussi l’occasion de pousser les habitués du quartier à prendre part à un projet collaboratif. « On la commercialise depuis deux semaines. Les gens peuvent la récupérer dans notre épicerie qui reste ouverte ou la commander pour leurs brunchs de week-end. Avec son étiquette, où “Marseille” est écrit en gros, elle attire forcément l’attention, et ça nous permet de leur parler de cette nouvelle association et du projet qu’elle porte ».

L’enseigne devrait proposer des dégustations et ateliers pairing originaux, en misant sur le côté gourmand. « On va certainement organiser ces rencontres en extérieur, continue-t-il. Je reste ouvert sur tout ce qui est découverte, quand il faut créer quelque chose d’original. Ce qui est marrant, c’est qu’avec le couvre-feu, on s’est mis à développer les “goûters-apéros” : les gens passaient pour manger les pâtisseries que l’on propose tout en dégustant leur bière. C’est sur cela que nous allons miser pour l’événement. On croise les doigts pour le timing ».

 

 

Et Adèle de conclure : « Notre volonté derrière tout ce projet est de mettre à l’honneur la bière artisanale ainsi que les artisans locaux. En effet, il y a une éthique derrière leur travail, avec un public spécifique, curieux de découvrir de nouvelles saveurs et d’échanger. Bières acides, noires, avec beaucoup de houblon… Voilà un panel de ce qui sera présenté pendant le festival, des bières qui sortent de l’ordinaire et qui tendent à être connues ».

Pour participer à la campagne de crowdfunding, ça se passe ici.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !