Edouard Philippe est revenu hier soir dans le JT de TF1 sur le report du 2e tour des élections municipales. “La décision sera prise le 23 mai“, afin de savoir “s’il est possible d’organiser le second tour le 21 juin“, a expliqué le Premier Ministre.

Le premier tour des élections municipales s’était déroulé le 15 mars, seulement quelques heures avant que le président de la République ne déclare la première phase du confinement du pays. Ce jour-là, plus de 30 000 communes ont élu leurs conseils municipaux avec la majorité au 1er tour. Et Edouard Philippe l’a encore martelé hier, “il n’est pas question de revenir sur les résultats de 30 143 communes”. Pas question d’y toucher donc… Mais pour les 5 000 communes restantes, personne ne sait encore quand aura lieu le 2e tour et s’il faudra remettre en jeu les résultats du 1er tour. 

Pendant l’entre-deux tours, le gouvernement avait initialement annoncé un report du second tour du 22 mars au 21 juin. Aujourd’hui, l’exécutif commence à évoquer le mois d'”octobre” voire “après“, au printemps 2021 ? “La décision sera prise le 23 mai, à l’issue d’un travail, d’un rapport qui permettra de dire s’il est possible d’organiser le second tour le 21 juin. Si c’est possible, il se tiendra à cette date. Si on fait le constat en mai, qu’en juin il n’est pas possible d’organiser le deuxième tour, ce que beaucoup des observateurs et acteurs de la vie politique pressentent… Si nous constatons que ce n’est pas possible, alors il faudra décaler les élections, peut-être en octobre, peut-être après, c’est une décision qui sera prise collectivement” a précisé le Premier Ministre.

Cette décision collective reviendra aux députés du Parlement. Et si ce report se concrétise à l’automne ou l’année prochaine, il impliquera aussi celui des sénatoriales prévues à la rentrée de septembre.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !