Retrouvez des chroniques de la blogueuse “Une fille en Provence” alias Jennifer Ettori sur made in marseille. Aujourd’hui, petite escapade sur les traces de Cézanne, à l’hôtel Saint-Victoire.

Bonjour les ami(es). Aujourd’hui, j’ai décidé de vous emmener dans un endroit secret. Chut ! Il n’y a qu’à vous que je le livre. Place à une petite escapade en Provence.

Aujourd’hui, tous les amoureux de la ville aux milles fontaines ne peuvent passer à côté de notre belle Sainte Victoire. Une randonnée pour les plus courageux et un hôtel pour les plus chanceux. Moi, mon choix est fait. Ce sera l’hôtel.

Et celui dont je vous parle porte bien son nom. L’Hôtel Sainte Victoire, tout simplement, construit au pied de la montagne Sainte Victoire, face au superbe Château Picasso, lieu emblématique en Provence.

, Chronique – Sur les traces de Cézanne, à l’Hôtel Sainte-Victoire, Made in Marseille

D’ailleurs, peut-être connaissez-vous cette histoire : celle de Picasso, heureux de raconter à son agent d’art : « J’ai acheté la Sainte-Victoire de Cézanne. ». Si son agent pensait qu’il parlait d’une peinture, Picasso lui parlait du versant nord de la montagne, heureux voisin de hauts lieux d’inspiration de la vie et œuvres de la route Cézanne de Paul Cézanne.

C’est donc dans ce lieu insolite à quelques minutes du centre ville d’Aix-en-Provence, au calme, que l’Hôtel Sainte Victoire vous accueille pour un séjour atypique.

On vous dira naturellement que le personnel est sympa’, et c’est vrai ! et que les chambres… eh bien, elles offrent une vue imprenable sur la belle dont on parle depuis le début de cet article.

, Chronique – Sur les traces de Cézanne, à l’Hôtel Sainte-Victoire, Made in Marseille

Petite touche exotique tout de même. Si la tradition est à la carte, on peut voyager grâce à la cuisine brésilienne, spécialement concoctée par le chef Mateus Marangoni.

Mon coup de cœur. Attention : l’œuf parfait avec crumble de parmesan, crème de pistache et écume de Shitaké, la Saint-Jacques sautées et en sashimi à la sauce romesco, encre de seiche, asperges et écume de Cardamum avec croquant d’encre de seiche et pour terminer sur une note sucrée, le tartare de mangue au sorbet basilic, crumble d’amandes et crème vanille. Savoureux non ?

, Chronique – Sur les traces de Cézanne, à l’Hôtel Sainte-Victoire, Made in Marseille

Alors ? N’hésitez pas à vous faire simplement plaisir avec une soirée au restaurant. Et encore un petit secret au passage : cela serait dommage de manquer le petit-déjeuner !


A lire ou relire 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !