Après le film « Patients » que Grand Corps Malade avait réalisé en 2016 avec Mehdi Idir, le duo de choc se retrouve pour produire « La Vie Scolaire », en salle aujourd’hui. Made in marseille avait rencontré les acteurs du film, début juillet, à l’occasion de l’avant-première et vous fait revivre ce moment.

Assis face-à-face sur l’un des canapés de l’Intercontinental à Marseille, Mehdi Idir et Fabien, alias Grand Corps Malade, les deux réalisateurs du film, échangent des regards complices. Ils connaissent bien la cité phocéenne. Et c’est avec enthousiasme qu’ils sont présents pour la promotion de leur nouveau long métrage “La vie scolaire”. Accompagnés de plusieurs acteurs, ils racontent que la plupart des jeunes présents dans le film n’avaient jamais joué avant.

C’est d’ailleurs le cas du personnage principal Yanis, interprété par Liam Pierron. « À la base j’accompagnais un pote au casting puis j’ai moi aussi passé l’audition. Je ne m’attendais pas du tout à ça, maintenant j’ai envie de continuer et de devenir acteur », confie le jeune homme de 18 ans. Alors qu’il débute à peine sa carrière, il est déjà bien intégré dans l’équipe de « La Vie Scolaire », qui prend plaisir à répondre aux questions.

À l’affiche du film : Zita Hanrot, héroïne de la série « Plan Coeur » sur Netflix, Alban Ivanov du film « Les Mythos » ou encore, Soufiane Guerrab que l’on retrouvait dans « Patients », le premier film de Grand Corps Malade. Mais pour les adolescents qui occupent la majeure partie du long métrage, pas un ne vous semblera familier, et c’est une volonté. 

Pour réaliser ses rêves

Le film qui raconte l’histoire d’une classe d’adolescents qui vivent dans un quartier à Saint-Denis a pour but “d’être réaliste, pas optimiste”, précisent d’emblée les réalisateurs. Alors que le tournage avait débuté il y a presque un an en arrière, Mehdi et Fabien ont d’abord dû se replonger dans leurs souvenirs avant d’écrire le scénario du film. « On a beaucoup aimé la période du collège, d’abord parce qu’on a bien rigolé, mais aussi parce qu’on a retenu beaucoup de choses de ces années » expliquent-ils. Ce qu’ils retiennent par exemple, c’est qu’à 15 ans, il est difficile voire impossible de savoir ce que l’on veut faire de sa vie. « Une fois qu’on trouve quelque chose qui nous plaît, c’est plus facile », confie Mehdi Idir. 

, Vidéo – Grand Corps Malade et Mehdi Idir de passage à Marseille pour présenter « La Vie Scolaire », Made in Marseille
Mehdi Idir, réalisateur, et Soufiane Guerrab, qui joue le rôle du professeur de maths dans le film. ©CB

Alors pour se remémorer ces instants, les deux amis se sont rendus en observation dans des collèges, et se sont inspirés de l’un de leurs amis conseiller principal d’éducation (CPE). Une inspiration qui les a poussé à faire de ce métier, l’un des rôles principaux du film. 

Jouée à merveille par Zita Hanrot, « qui a tout de suite convaincu tout le monde lors du casting », la CPE va créer des liens avec certains élèves en qui presque personne ne croit, et les pousser à avoir des rêves, puis à les réaliser. Mais aucune illusion n’est faite dans « La Vie Scolaire ». Les réalisateurs veulent de l’authentique et ont tout mis en oeuvre pour obtenir ce résultat. « Sur le tournage, on a parfois laissé les jeunes s’exprimer avec leurs mots pour qu’ils soient encore plus à l’aise », confie Grand Corps Malade.

Les deux amis de longue date et réalisateurs ont aussi grandi dans des quartiers dits difficiles et ont souhaité montrer l’image qu’ils en ont gardé : « un endroit plein de solidarité, loin de ce que montrent les médias ». 

Dénoncer le système scolaire 

Pour l’équipe du film, si le collège est une période délicate pour les adolescents, c’est parce que tous sont obligés d’être là, et n’en ont pas forcément l’envie. Alors réunir dans une seule et même classe tous ceux qui n’ont pas la volonté d’être à l’école, ce n’est pas la solution selon « La Vie Scolaire ». Pourtant, c’est pour les réalisateurs ce qu’il se passe dans de nombreux établissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !