Après le Japon en septembre prochain, la France accueillera la Coupe du monde de rugby en 2023 pour sa 10ème édition. Pour l’occasion, la Ville de Marseille veut sortir le grand jeu et stimuler la ferveur du ballon ovale.

Cette année, le Pays du Soleil Levant accueille la Coupe du monde de rugby à compter du 20 septembre jusqu’au 2 novembre. Pour être au top dans 4 ans, la France est déjà dans la mêlée. Et Marseille, ville hôte lors de la Coupe du monde de rugby en 2007, prévoit un programme intéressant pour que le rugby ait de nouveau la cote. La ville accueillera 6 matchs dont 2 quarts de finale parmi les 48 matchs menant à la finale.

Accueillir des camps de base des équipes nationales à Marseille

Lundi 17 juin, le conseil municipal devait présenter une délibération visant à approuver une convention de partenariat entre la Ville de Marseille et le Groupement d’intérêt public (Gip) France 2023. Le document étant en cours de finalisation, la délibération devrait être présentée à l’occasion du conseil municipal de rentrée. La convention correspond à la mise en place d’un ensemble de projets pour faire rayonner la pratique du rugby dans la cité phocéenne, avec en point d’orgue : la candidature pour accueillir un ou plusieurs camps de base des équipes nationales dans la cité phocéenne.

Les trois autres projets majeurs sont la mise à disposition du stade Orange Vélodrome ainsi que des sites dédiés à l’entraînement des équipes, la mise en place des conditions d’accueil avec notamment un plan de communication et d’animation. Enfin pour le Gip France 2023, la prise en charge de l’organisation de la compétition, à la communication et à la promotion de l’événement.

, Marseille veut booster le tourisme pour l’accueil de la Coupe du monde de rugby 2023, Made in Marseille
Entrainement de l’équipe de France © FFR

Pour développer la pratique du rugby dans la cité phocéenne, moderniser et mettre aux normes le complexe sportif Roger-Couderc (15e arrondissement), il a été proposé au conseil municipal de voter la réalisation d’études techniques permettant de mieux adapter ce site à la pratique du rugby. Avec pour mission de promouvoir cette discipline, le Gip France 2023 planifie un programme héritage qui redistribuera les bénéfices aux clubs de rugby.

Le Gip France 2023 doit recenser d’ici la fin de l’année une liste de camps de base potentiels. Chaque camp accueillera une équipe nationale en résidence et en entraînement avant, pendant et après la compétition. En effet, les équipes seront incitées à rester en France, même en cas de défaite. Une manière astucieuse de faire profiter l’industrie touristique locale. Pour soutenir sa candidature dans l’accueil d’un camp de base, la Ville bénéficie du soutien de la Métropole Aix-Marseille Provence, afin d’étendre les possibilités de sites d’accueil sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !