Ce samedi, le cinéma l’Eden Théâtre a fêté sa 130e année à La Ciotat. Le même âge que la Tour Eiffel et autant d’histoire. Pour l’occasion, le documentaire « Les Trésors de Marcel Pagnol » a été projeté dans la salle en présence de Nicolas Pagnol. 

130 ans : ça a le mérite d’être fêté ! Lieu devenu incontournable dans la région, les habitants se souviennent encore de l’un des premiers films tournés par les Frères Lumière : « L’arrivée d’un train en gare à La Ciotat ». Bien que rénové en 2013, le cinéma a su garder son charme puisqu’il avait été reconstruit à l’identique. Seul changement : une cabine de projection plus moderne aujourd’hui. 

Cet anniversaire, c’est l’occasion de visiter l’Eden si vous ne l’avez pas encore fait. En face du port, réalisateurs ou encore acteurs sont souvent de passage pour débattre et échanger après les films, ce qui rajoute du charme à la plus vielle salle du monde. 

À découvrir en vidéo :

Pour cet anniversaire, c’est donc Nicolas Pagnol qui fait l’honneur de sa venue. Président de « Marcel Pagnol Communication » et auteur, il assistera au documentaire « Les Trésors de Marcel Pagnol », qui retrace la vie et l’oeuvre de Marcel Pagnol. De nombreuses archives inédites et documents fournis par Nicolas Pagnol lui-même sont attendus. 

Plongée dans l’histoire de ce lieu mythique

L’histoire de l’Eden commence en 1889 avec l’achat par l’entrepreneur de spectacles marseillais Alfred Seguin, de l’enclos Ferrouillet afin d’y construire une salle de café-concert. Ulcéré de n’avoir pu obtenir de réservation au Théâtre municipal inauguré depuis peu, Alfred Seguin qui était correspondant des Théâtres de Marseille, décide de construire son propre établissement et reçoit l’autorisation du maire, Evariste Gras.

L’emplacement choisi, à l’angle des boulevards Jean Jaurès et de la Tasse, rebaptisé Clémenceau en 1920, est un terrain d’une superficie de 2620 m2, parcelle de l’ancienne propriété Joseph Blanc, acheté en 1887 par Jean-Baptiste Ferrouillet, marchand de bois, et Hilarion Reynier, économe aux MM, et devenu le terrain d’activités commerciales y compris les moins recommandables… à deux pas de la Chapelle des Pénitents Bleus. Entrepôt de bois, le lieu était destiné à « brûler les planches », ce sera donc un théâtre, dont Le Petit Marseillais annonce le 19 février 1889  la construction : « Début de la construction du théâtre du boulevard de la Tasse, nommé Eden, dans l’enclos Ferrouillet ».

, À La Ciotat, le plus vieux cinéma du monde a fêté ses 130 ans, Made in Marseille
Image d’archive, le plus ancien cinéma du monde © DR

Les travaux commencés le 18 février 1889, sous la direction de l’architecte-expert Marius Dessault, ont été effectués par l’entreprise Barthélémy, assistée des peintres-décorateurs Raimbaud et Aicard, et de Raviola, artiste-décorateur de la salle. L’intérêt de la presse et du public est manifeste puisque le 11 mars 1889 le Soleil du Midi annonce : « Notre ville va être dotée d’un café-concert… Nous ne connaissons point les plans de cette nouvelle salle de spectacle, mais nous aimons à croire que l’architecte sera mieux inspiré que celui qui a conçu celle connue sous le nom de four municipal qui s’élève honteusement à l’hospice! L’inauguration aura lieu le 15 mai prochain ».

Comme il se doit, les travaux prirent un peu de retard puisque l’ouverture de l’Eden ne se réalisera qu’un mois plus tard exactement. Le comique populaire Blondel est chargé de la partie administrative et de la régie de scène à l’occasion de l’inauguration de l’Eden-Concert, le 15 juin 1889 : « Prix des places : 0,75 fr pour la salle et les galeries, 1,25 fr pour les fauteuils» précise le Petit Marseillais de ce jour. L’Eden devient rapidement la salle de spectacle la plus animée de La Ciotat, proposant chaque samedi et dimanche des concerts ou des rencontres sportives de boxe ou de lutte gréco-romaine en alternance avec des représentations théâtrales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !