La Région Sud vient d’annoncer le lancement d’un Plan Voile et Nautisme, en vue des Jeux Olympiques 2024 qui se dérouleront à Marseille. Un investissement de 21 millions d’euros à la clé pour moderniser les bases nautiques et permettre aux athlètes français de briller « à domicile ».

Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été 2024, Marseille accueillera les épreuves de voile aux côtés de Paris. C’est dans cette optique que le “Plan Voile et Nautisme” a vu le jour à la rentrée 2018. Hier après-midi, il était officialisé par Renaud Muselier, président de la Région Sud, et Nicolas Henard, président de la Fédération française de voile à la base nautique du Roucas Blanc.

Ce plan vise cinq grandes ambitions :

  • faire de l’accueil des Jeux Olympiques un accélérateur de l’excellence sportive
  • accélérer le développement de l’activité économique de la filière nautique
  • favoriser le développement de l’offre de formation des métiers du nautisme et de la voile
  • viser l’excellence environnementale
  • valoriser et faire la promotion économique et touristique du territoire régional
, Un plan pour booster la voile et le nautisme en vue des JO 2024, Made in Marseille
Autour de Renaud Muselier, les acteurs de la voile et du nautisme sont mobilisés

Comptant le plus grand nombre de licenciés au niveau national, la voile se classe 3ème discipline sportive la plus pratiquée en Provence-Alpes-Côte d’Azur, derrière le football et le tennis. Pour donner quelques chiffres, la région totalise un nombre de 155 clubs de voile, 12 000 embarcations et 15 000 licenciés « ce qui lui vaut le titre de première ligue régionale de France devant la Bretagne ! », s’exclame le président de la Région. Marseille, ville de voile, compte également un grand nombre d’amateurs.

« Le sens du Plan Voile c’est la compétition de haut niveau, les Jeux Olympiques, la voile, la mer et l’environnement », déclare Renaud Muselier.

« 21 millions d’euros d’ici 2024 »

Le plan a été officialisé avec la signature de la Charte des ports de plaisance et de pêche par Renaud Muselier et Nicolas Henard. Elle vise « au développement durable des ports de plaisance et des activités maritimes » ainsi qu’à « la modernisation des bases nautiques à la fois pour améliorer l’accueil des pratiquants et d’un point de vue environnemental », explique le président de la région Sud. « C’est aussi l’ambition de développer la haute performance, c’est-à-dire accompagner des athlètes sur les plus hautes marches du podium en 2020 et en 2024, ainsi que la pratique et le développement économique de la voile en respectant l’environnement », poursuit Nicolas Henard.

, Un plan pour booster la voile et le nautisme en vue des JO 2024, Made in Marseille
Signature de la Charte des ports de plaisance et de pêche par Renaud Muselier, président de la Région Sud.

Faire de l’accueil des Jeux Olympiques un accélérateur de l’excellence sportive et permettre aux athlètes français de briller « à domicile », voici les objectifs majeurs de ce Plan Voile et Nautisme, prévu pour s’étendre jusqu’aux Jeux Olympiques et Paralympiques en France. La région compte « y investir 3 millions d’euros par an, soit 21 millions d’euros d’ici 2024. C’est un effort unique d’une collectivité pour le développement et la pérennisation de la voile » déclare Renaud Muselier.

En 2018, la région Sud avait déjà investi 650 000 euros pour l’acquisition de matériel d’entraînement et olympique, afin « d’aider les athlètes de haut niveau, payer les formations, les plans d’eau ainsi que le traitement des pratiquants au quotidien de façon à ce qu’on obtient des médailles à la sortie » explique-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !