Pour la première fois, Marseille accueille la coupe du monde des arts martiaux vietnamiens. Coup d’envoi ce soir jusqu’au dimanche 2 juin à la salle Vallier. Marseille compte 4000 pratiquants de la discipline.

C’est une grande première ! La compétition ne s’est jamais déroulée en dehors des frontières de son pays d’origine mais en 2019, sous le statut de capitale mondiale du Vo Co Truyen Vietnam (terme utilisé pour désigner l’ensemble des arts martiaux vietnamiens traditionnels), la cité phocéenne a le privilège de recevoir la coupe du monde des arts martiaux vietnamiens durant tout le week-end.

L’événement rassemble pas moins de 32 délégations représentant 18 pays tels que la France, l’Inde, la Russie, la Côte d’Ivoire et la Thaïlande entre autres. L’Equipe de France des arts martiaux compte, elle, un peu moins de 70 membres, dont 50 Marseillais, défilant sous la bannière de la Fédération mondiale des arts martiaux traditionnels vietnamiens (FAMTV).

La coupe du monde totalise 57 épreuves (séniors, femmes, hommes, juniors) qui réuniront 400 compétiteurs. La cérémonie d’ouverture a lieu ce vendredi à 18 h, salle Vallier, où des démonstrations d’arts martiaux, interventions musicales et de danse seront présentées. Début des épreuves, samedi dès 8h30 jusqu’à 18h, et dimanche avec en prime une cérémonie de clôture.

, Marseille, capitale mondiale des arts martiaux vietnamiens, Made in Marseille
Conférence de presse sur la coupe du monde des arts martiaux vietnamiens ce matin. © Jean Roatta (Twitter)

Un lien historique entre Marseille et le Viet-Nam

Historiquement, les villes du Viet-Nam, telles que Hanoi et Hồ Chí Minh, sont fortement liées à la cité phocéenne « car Marseille a été le premier port d’accueil quand les Vietnamiens arrivaient en France», nous raconte Nguyen Cong Tot, vice-président de la Fédération mondiale des arts martiaux vietnamiens. « Le port de Marseille est la porte vers l’Orient, mais au-delà de ça, il existe beaucoup de similitudes entre Marseille et le Viet-Nam. En effet, beaucoup de villes au Viet-Nam sont côtières (2000 kms de côtes) et Marseille répondait à tous les critères d’appréciation des Vietnamiens », poursuit-il.

« Marseille a été, et reste toujours, le premier port d’accueil et la terre d’accueil des vietnamiens en France », ajoute Nguyen Thiep, ambassadeur du Viet-Nam en France.

Les arts martiaux représentent une valeur fondamentale du patrimoine culturel vietnamien, considérés comme un « pont, un vecteur qui nous lie à l’étranger, reprend le vice-président. Nous voulons mettre notre culture en adéquation avec la culture des villes qui ont bien voulu nous accueillir, dont Marseille ». De plus, l’événement coïncide avec les 100 ans de la création des associations vietnamiennes et quasiment à la première arrivée des Vietnamiens à Marseille.

« On se sent presque comme chez nous »

De par son histoire, sa culture et son hospitalité, Marseille est une destination très prisée par les habitants du Viet-Nam. « 60 accompagnateurs ont guidé les équipes vietnamiennes, dont les ambassades, dans les lieux cultes marseillais. Ils ont pu découvrir le Vieux-Port, les Goudes ainsi que le quartier du Panier et ils ont dit “On se sent presque comme chez nous” et certains ont également dit prévoir d’autres rendez-vous pour visiter Marseille », poursuit Nguyen Cong Tot.

La cité phocéenne jouit également d’une image chaleureuse et ouverte auprès de la population vietnamienne. « Les habitants de Hải Phòng [la ville la plus proche de Marseille et 3e plus grande du pays NDLR] sont un peu similaires aux Marseillais, explique Hoang Vinh Giang, président de la Fédération mondiale des arts martiaux vietnamiens. Beaucoup de personnes connaissent Marseille au Viet-Nam. Ils m’ont dit que lorsque j’irai en France, je dois évidemment me rendre à Paris mais aussi impérativement à Marseille », sourit-il.

Gratuité dans les clubs pour tous les Marseillais

À Marseille, il existe 30 clubs d’arts martiaux vietnamiens, 50 dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Je pense qu’avec l’appui et le soutien de la Ville de Marseille, nous allons pouvoir nous développer davantage. D’ailleurs, nous lancerons prochainement un programme de gratuité dans certains clubs pour tous les marseillais, où les cours seront totalement pris en charge par la Fédération », nous annonce le vice-président.

Après capitale européenne du sport en 2017, Marseille démontre de nouveau sa compétitivité dans le domaine du sport au niveau international. « Nous avions disputé l’organisation de la coupe du monde avec 4 autres capitales dont Moscou et Téhéran. Mais Marseille l’a arraché aux autres concurrents sur le finish et c’est certainement grâce au fait que la ville abrite 4000 pratiquants d’arts martiaux vietnamiens, parmi eux 5 champions du Monde en 2016 et 2018 », déclare fièrement le vice-président. Cette coupe du monde 2019 tient également lieu de pré-sélection pour le championnat du monde 2020.

, Marseille, capitale mondiale des arts martiaux vietnamiens, Made in Marseille
Camille Martinez, championne du monde 2016 issu de l’école Thanh Long Võ Đạo à Marseille. © Fédération de Vo Co Truyen Vietnam de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !