À l’occasion de la semaine européenne du développement durable, le centre financier de La Banque Postale à Marseille a reçu la machine Plast’if. Elle recycle les déchets plastiques pour imprimer des objets 3D.

Le centre financier de la Banque Postale à Marseille a présenté, mardi 28 mai, la machine Plast’if, un appareil recyclant les bouchons et bouteilles plastiques pour en faire des produits du quotidien. La start-up française Plast’if « a vocation à revaloriser les déchets plastiques par l’impression 3D et voir le déchet plastique comme une ressource », déclare Franciane Barillaro, chargée de communication de la petite entreprise.

Ainsi, pendant une semaine, les employés du centre financier pourront recycler leurs déchets – gobelets en plastique, bouteilles d’eau – et les “convertir” en supports de tablette numérique ou des coques pour smartphone.   , Plast’if recycle le plastique pour le transformer en objets 3D !, Made in Marseille

La machine se compose d’une partie supérieure qui contient une imprimante 3D. Au centre, un écran tactile pour confirmer l’analyse de la machine, sélectionner l’objet souhaité et lancer l’impression. Puis enfin, les bacs récupérant l’ensemble des déchets sont installés dans la partie inférieure. Chaque bac collecte un type de déchets : bouchons, gobelets et bouteilles.

Comment ça marche ?

« C’est très simple d’utilisation » annonce Franciane Barillaro.  « Il faut placer le déchet dans la trappe de la machine. S’identifier en tant que particulier ou membre de votre entreprise. Une intelligence artificielle de 97% de taux de reconnaissance développée avec l’aide de Microsoft analyse le type de plastique dont il s’agit.» Après confirmation de l’analyse, le déchet plastique est broyé puis placé dans un bac. Le déchet vous rapporte des paillettes, c’est la monnaie d’échange Plast’if. Donc plus vous recyclez, plus vous gagnez de paillettes !

Un catalogue prédéfini correspondant à votre fonction ou votre entreprise vous demande de sélectionner l’objet que vous souhaitez imprimer. « Après votre sélection, il suffit d’appuyer sur ”imprimer” et l’impression se lance sous vos yeux. Un petit objet met 20 minutes tandis qu’un plus grand mettra en moyenne un peu plus d’1 heure », poursuit Franciane Barillaro.

, Plast’if recycle le plastique pour le transformer en objets 3D !, Made in Marseille
© Site officiel de Plast’if

Une manière de consommer autrement

Pour La Poste, l’objectif est de produire et consommer autrement en favorisant l’économie circulaire. L’opération a pour but de sensibiliser les postiers à l’importance du recyclage et, plus largement, au développement durable. En septembre, Plast’if sera installée pour un test de six mois. À l’échelle nationale, seulement deux exemplaires existent, l’autre étant installée dans une poste parisienne.

, Plast’if recycle le plastique pour le transformer en objets 3D !, Made in Marseille
Objets recyclés à partir de déchets plastiques grâce à la machine Plast’if (supports pour téléphone et tablette, pots pour plantes, puzzle en braille, prothèse, arrosoir, pot à crayon)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !