C’est une première en France, ça se passe à Marseille. L’Azura, paquebot de croisière, vient d’être condamné car il a été jugé trop polluant. Son capitaine vient d’être condamné à 100 000 euros d’amende pour pollution de l’air, par le tribunal correctionnel de Marseille.

Une partie de l’amende pénale qui lui a été infligée, soit 80 000 euros, devra être réglée par son employeur, Carnival, leader mondial du secteur de la croisière. En effet, l’Azura, un paquebot qui transporte 3 100 passagers et 1 250 membres d’équipage, a utilisé en avril 2018, un fuel jugé pas cher mais trop polluant.

France Nature Environnement, Surfrider Foundation et la Ligue de protection des oiseaux, constituées parties civiles ont obtenu chacune 5 000 euros de dommages et intérêts. Selon ces associations, les émissions polluantes des navires de croisière peuvent être 1 500 fois supérieures à celles des véhicules particuliers.

Pour aller plus loin sur le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !