Depuis le mois de septembre 2016, l’Apec a lancé une opération inédite de parrainage baptisée « SésÂme Jeunes Talents ». Pendant six mois, 31 parrains et marraines expérimentés issus du monde de l’entreprise dans la région vont aider autant de jeunes diplômés habitant les quartiers prioritaires de la politique de la ville à s’insérer dans le monde du travail.

Parmi eux, Christophe Gauthier qui a fondé et est toujours à la tête de l’espace de coworking Group’Union dans le centre-ville de Marseille. Dans le cadre de l’opération SésÂme, il a pris sous son aile Mohamed Ben Brahim, un jeune marseillais qui termine actuellement une formation de concepteur et développeur informatique, entamée dans le cadre d’une reconversion professionnelle. (Retrouvez son CV en ligne ici)

Pour tout savoir sur l’opération SésÂme

Bénéficier du réseau d’un professionnel

Christophe et Mohamed ont décidé de mettre en place des rendez-vous réguliers où se retrouver pour discuter de l’avenir du filleul. Car ce dernier termine ce mois-ci sa formation en informatique mais ne sait pas encore exactement quelle branche l’intéresse le plus. C’est notamment là que son parrain intervient déjà. « Je lui recommande certains événements comme récemment de participer au startup week-end et je lui ouvre mon réseau de façon assez large pour qu’il touche un peu à tout. Ensuite, en fonction de l’évolution de ses envies, je pourrais l’orienter de façon plus précise », explique Christophe Gauthier.

En participant à l’opération SésÂme, Mohamed souhaitait rencontrer une personne expérimentée qui puisse le conseiller dans ses choix en plus de partager son réseau professionnel. « Grâce à Christophe, j’ai découvert l’univers des startups que je connaissais très peu et qui finalement m’intéresse. Venir me présenter auprès de quelqu’un facilite en plus le premier contact », précise le filleul.

, Quand un chef d’entreprise accompagne un jeune diplômé vers l’emploi, Made in Marseille
Grâce à Christophe, Mohamed bénéficie d’un premier contact facilité auprès de membre de son réseau professionnel © AP

Une relation bénéfique à chacun

Bien qu’il existe une forte demande dans le domaine informatique, Mohamed sait que le premier emploi pour un jeune diplômé est difficile à obtenir. Bénéficier du soutien de Christophe pour échanger avec des professionnels est donc précieux pour lui et lui permet de créer petit à petit son propre réseau.

Quant à Christophe, ce dernier est plus que ravi de l’implication de son filleul. « Avant de participer à l’opération, j’étais un peu réticent car j’avais peur que les jeunes soient un public difficile qui n’ait envie de rien faire. J’ai été agréablement surpris de constater le contraire avec Mohamed ! Il est motivé alors autant l’aider à s’insérer dans la vie active car, par expérience, je sais que ce n’est pas simple de démarrer sans réseau professionnel », souligne Christophe.

Si Mohamed qualifie sa relation avec son parrain comme une relation de maître à élève, Christophe reconnaît avoir plaisir à transmettre et accompagner son filleul. « On reçoit tous les deux quelques chose dans cet échange », ajoute-t-il.

, Quand un chef d’entreprise accompagne un jeune diplômé vers l’emploi, Made in Marseille
Christophe et Mohamed lors de l’opération SésÂme Jeunes Talents © DR

Un projet de création d’entreprise ?

Après un mois d’échange, des envies viennent déjà à l’esprit de Mohamed quant à la suite des événements. « Travailler avec Christophe me donne des idées pour mon avenir. J’ai de plus en plus envie dans le futur de moi aussi monter ma boîte », confie Mohamed.

Pour le moment, rien encore de concret et il reste cinq mois au parrain et au filleul pour échanger davantage sur ce sujet et découvrir également d’autres facettes du métier de concepteur et développeur informatique.


Publi-reportage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !