Et si Marseille accueillait la pétanque aux JO 2024 ?

Et si Marseille accueillait aussi la pétanque aux JO ?

La pétanque pourrait bientôt faire partie des épreuves officielles des Jeux Olympiques 2024, qui auront lieu en France, à Paris et Marseille.

L’annonce de la candidature des sports de boules aux Jeux Olympiques 2024 a fait grand bruit… Pétanque, boule lyonnaise et raffa volo qui forment le « Boules Sport » souhaitent ainsi devenir des disciplines officielles des jeux comme ils le sont déjà dans l’ensemble des manifestations sportives mondiales. Des épreuves qui pourraient très bien s’organiser à Marseille, en plus de celles de voile, si Paris était choisie comme ville hôte des JO 2024.

petanque-mondiale-marseillaise-competition
Marseille organise chaque année le Mondial la Marseillaise à pétanque, plus grand tournoi de pétanque du monde

Une organisation des compétitions de pétanque bien rodée

Marseille est une terre de pétanque depuis toujours. Car c’est non loin de la ville, à La Ciotat plus précisément, que le sport préféré des Provençaux est né, en 1907.

« Si la pétanque est sport olympique, nous serions très heureux de l’accueillir ! D’autant plus qu’à Marseille, on sait de quoi on parle en termes d’organisations de compétitions de pétanque », met en avant Richard Miron, Adjoint au Maire délégué au Sport.

Car, des concours de pétanque, la ville en a vu passer des centaines, et pas n’importe lesquels ! Chaque année, Marseille est la ville organisatrice du Mondial la Marseille à pétanque, le plus grand tournoi de pétanque du monde. Plus de 12 000 participants d’une vingtaine de pays s’affrontent pendant cinq jours, applaudis par plus de 150 000 spectateurs. Marseille a même accueilli les derniers championnats du monde de pétanque en date, en 2012.

L’alternative des sports de démonstration

Il ne s’agit pas de la première candidature de la pétanque pour entrer dans la cour des JO. Déjà en 1992, la discipline avait tenté sa chance mais avait obtenu un refus. Si tel est de nouveau le cas pour 2024, le sport pourrait bien tout de même participer à la compétition, mais en tant que « sport de démonstration ».

Jusqu’en 1996, aux côtés des disciplines officielles, des sports de démonstration étaient pratiqués sans que les résultats ne soient comptés dans les classements officiels. Ces épreuves avaient pour vocation de promouvoir des sports populaires dans le pays d’accueil et de tester leur succès auprès du public. Il y a presque 20 ans, le Comité International Olympique (CIO), qui choisissait les sports de démonstration pour chaque nouveau jeu, a décidé de suspendre l’organisation de ces sports non-officiels pour des soucis de gestion.

Mais, bonne nouvelle : d’ici 2020, les villes hôtes auront leur mot à dire dans l’organisation des jeux de démonstration. Paris, et même Rome où les Italiens sont aussi de grands amateurs de jeux de boules, pourra ainsi permettre au Boules Sport de mettre un premier pas dans les JO.

« Des sports, aujourd’hui officiellement dans la liste des JO, ont d’abord été sport de démonstration ce qui nous laisse Espérer que la pétanque devienne un jour un sport officiel des Jeux Olympiques », se réjouit Lionel Da Costa, membre du club La Boule Carli à Marseille.

C’est ainsi que le basket-ball, discipline officielle des Jeux Olympiques depuis 1936, a d’abord été sport de démonstration aux JO de Saint-Louis en 1904. Plus récemment, le taekwendo, après avoir été sport de démonstration aux JO de Séoul en 1988 et de Barcelone en 1992, a finalement été inclus dans le programme des Jeux Olympiques d’été en 2000.

Une décision attendue en 2017

C’est au CIO que revient la décision d’accepter, ou non, de faire entrer de nouveaux sports dans les disciplines officielles des Jeux Olympiques. Une décision que le comité annoncera avant la fin de l’année. La discipline peut déjà compter sur le soutien de la ville de Marseille et de nombreuses célébrités. Et si vous le souhaitez, vous pouvez vous aussi soutenir la campagne des Boules Sport via leur site internet et leur page Facebook.

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE