Une nouvelle place publique au cœur du quartier Belsunce pour 2022

Le parking Providence, installé sur la rue éponyme dans le quartier Belsunce (1er), devrait laisser place à une place publique d’ici 2022. En parallèle, l’îlot des Bains en friche, situé au croisement avec la rue Nationale, va lui être transformé en centre d’animation pour enfants et en logements.

La maîtrise d’ouvrage de la requalification de ces espaces du quartier de Belsunce, appelés « Pôle Nationale-Providence », a été confiée à la Soleam. Le projet prévoit :

  • Pour l’îlot des Bains : créer un Centre Municipal d’Animation pour l’accueil de 100 enfants et créer, au-dessus, un ensemble de logements en accession (entre 20 et 30) avec des places de stationnement en sous-sol. « On trouve dans le quartier Belsunce de nombreux équipements scolaires, mais trop peu de lieux d’accueil de loisirs pour les enfants », explique Gérard Chenoz, président de la Soleam.
    ​Depuis sa construction, l’îlot des Bains a évolué en différents types de bâti : il a d’abord été constitué de maisons de ville avec jardin, puis a été transformé en bains publics, d’où son nom. Il est ensuite resté à l’état de terrain vague puis de parking après les bombardements de 1944. Deux éléments architecturaux qui s’y trouvent encore aujourd’hui, à savoir une « maison remarquable » rue du Baignoir et une « grande cheminée en brique » seront conservés malgré la réhabilitation de l’îlot.
L’îlot des Bains aujourd’hui, avec la grande cheminé au centre qui sera conservée © AP
L’emprise du projet pour le pôle Nationale Providence © Ville de Marseille
  • Pour le parking Providence : supprimer tout ou partie du parking actuel pour aménager un espace public. « Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y aura pas de construction. Mais est-ce qu’il y aura un parking, un jardin, des jeux, etc… ? Nous ne le savons pas pour le moment », précise Gérard Chenoz. Pour le savoir, il faudra attendre les résultats de l’appel à projet, prévu pour 2020 (voir ci-dessous). Le visuel de l’agence Michel Desvigne Paysagiste, qui avait réalisé une étude de la requalification du parking, ne correspond donc pas au projet futur de la place Providence.
Le visuel imaginé par l’agence Michel Desvigne Paysagiste, qui ne correspond toutefois pas au projet final © Agence Michel Desvigne Paysagiste

Un chantier pour 2022 ?

Pour 2018 et jusqu’en 2020, la Soleam va poursuivre les acquisitions foncières manquantes et lancer des concertations avec les habitants et acteurs du quartier. Un appel à projet sera ensuite lancé pour trouver un promoteur. Des démolitions et des fouilles archéologiques devraient avoir lieu entre 2020 et 2021. « Les travaux proprement de construction s’étaleront en 2022-2023 », précise Gérard Chenoz. Le montant des travaux est estimé à sept millions d’euros.

La requalification de ce pôle Nationale-Providence fait partie du programme « Ambition centre-ville » porté par les collectivités locales pour reconquérir le centre-ville de Marseille. Au total, 50 opérations vont être menées d’ici les trois prochaines années comme la requalification du Cours Lieutaud et de la Plaine ou la rénovation de la place du marché des Capucins. Du côté de Belsunce, en plus de la requalification du Pôle Nationale-Providence, le programme prévoit aussi celle de l’îlot Velten, dont les travaux ont démarré en juin 2016 et devraient être terminés d’ici l’été 2018.

Pour aller plus loin

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE