Le parrainage, nouvel outil pour lutter contre le chômage des jeunes ?

« Un parrain, un emploi », « SesÂme Jeunes Talents », « The Choice »… Plusieurs dispositifs en région PACA s’attaquent au chômage des jeunes. Comment ? En accompagnant les jeunes via un système de parrainage par un chef ou cadre d’entreprise. Ces derniers leur partagent réseaux et expérience dans le but de les aider à trouver un emploi plus facilement.

Dans la région PACA, on dénombre près de 2 600 jeunes de moins de 26 ans, disposant d’un diplôme de niveau bac+2 minimum, à la recherche d’un emploi depuis au moins 6 mois, d’après les chiffres de Pôle Emploi.

« On dit aux jeunes de « Faites des études et vous aurez un emploi ». Ils en font et à la fin n’ont pas d’emploi ! C’est insupportable car la raison pour laquelle ils n’ont pas d’emploi est un problème de réseau ou de connaissance des circuits pour avoir un emploi », explique Pierre Grand-Dufay, conseiller régional et président de la commission « Économie et Emploi ».

Face à ce constat, la région a mis en place un dispositif de parrainage baptisé « Un parrain, un emploi », dédié spécifiquement à cette catégorie de jeunes. Un premier test a été effectué avec un groupe de 30 jeunes. Chacun d’entre eux a été associé à un parrain, cadre ou chef d’entreprise, qui l’a aidé dans sa démarche de recherche d’emploi. Résultats plutôt positifs : 70% de retour à l’emploi dans les semaines qui ont suivi.

Pour 2018, la région Sud s’est fixée pour objectif de parrainer 500 jeunes sur l’ensemble de la région. « Je veux généraliser ce dispositif aux 2 600 jeunes concernés dans un premier temps. Puis ensuite, je rêve que tous les chômeurs aient un parrain », confie Pierre Grand-Dufay.

La région Sud souhaite que 500 jeunes puissent bénéficier du parrainage en 2018.

D’autres dispositifs, d’autres cibles

La région Sud n’est pas la seule à avoir opté pour le parrainage. L’Apec (l’association pour l’emploi des cadres) mène depuis deux ans déjà son opération « SesÂme Jeunes Talents ». Cette dernière cible les jeunes diplômés issus des quartiers prioritaires. Ils bénéficient de l’aide d’un professionnel du monde de l’entreprise pendant six à neuf mois pour leur recherche d’emploi.

La première promotion s’est achevée en juin 2017 avec des résultats très encourageants : sur 36 jeunes, 23 étaient en poste, en stage ou en formation à la fin de leur parrainage. La deuxième promotion, lancée en septembre 2017, est, elle, constituée de 32 jeunes. Toutes les informations sur l’opération SésÂme Jeunes Talents dans notre article en cliquant ici.

De son côté, l’organisation interprofessionnelle Upe13 a elle aussi développé son concept de parrainage. À la différence qu’il s’adresse à des jeunes sans formation. 100 jeunes, préalablement inscrits, bénéficieront chacun du coaching d’un chef d’entreprise pour ensuite se lancer eux-mêmes dans l’entrepreneuriat. L’appel à candidature est toujours en cours et se clôturera, pour cette année 2018, le 26 mars prochain.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE