Emmaus Pointe Rouge accueille une « maison autonome » pour aider les plus démunis

© DR
Emmaus de la Pointe Rouge a inauguré ce 1er février la première maison transportable de la communauté. Autonome en énergie et en eau pendant 15 jours, elle permet de loger un couple de sans-abris et ainsi de permettre à l’association de venir en aide à toujours plus de personnes dans le besoin.

Après l’ouverture de sa fermette et de ses 10 chambres l’année dernière, c’est une maison transportable que la communauté Emmaüs Pointe Rouge inaugure. D’une trentaine de mètres carré de surface, elle peut accueillir, avec sa chambre, sa cuisine, son séjour, sa salle de bain et sa petite terrasse, un couple d’adultes, voire avec des enfants.

Intérieur de la maison transportable © DR

Surtout, l’habitat est autonome en énergie car équipé de capteurs solaires pour fournir l’électricité et de pompes à chaleur pour le chauffage et la climatisation. « La maison est aussi équipée d’un système très perfectionné pour le traitement de l’eau. On a juste à fournir 1 000 litres d’eau, qui est ensuite utilisable pendant 15 jours et recyclable, puis de la réapprovisionner », explique Kamel Fassatoui, responsable chez Emmaüs Pointe Rouge.

Ce nouveau logement va être occupé par un couple de compagnons qui s’est formé au sein de la communauté de la Pointe Rouge. Ils libèrent chacun une chambre individuelle qui sera de nouveau utilisée pour loger de nouvelles personnes dans le besoin.

À lire aussi sur Emmaüs à Marseille

Une nouvelle maison pour accueillir rapidement des personnes dans le besoin

Cette maison transportable, la première du genre, a été offerte à la communauté Emmaüs de la Pointe Rouge par la Fondation abbé Pierre et l’association d’entraide sociale AMPIL. Elle a été construite par les stagiaires en formation de l’association d’insertion Appel d’Aire située dans le 13e arrondissement de Marseille.

Accueillir ce nouveau type de logement est avant tout une façon, pour Emmaüs Pointe Rouge, d’agrandir ses capacités d’accueil. « C’est aussi une manière d’interpeller les élus en montrant qu’on peut accueillir du monde très vite et sans passer par des démarches lourdes comme la demande d’un permis de construire. Mais aussi les autres structures Emmaüs de France, car si les 284 centres se dotent d’une telle structure, on peut facilement mettre à l’abri 500 nouvelles personnes », souligne Kamel Fassatoui.

Bien que transportable, la maison a vocation à rester sur les terres d’Emmaüs Pointe Rouge où elle a été déposée à l’aide d’une grue. Son inauguration, ce jeudi 1er février 2018, n’est pas un hasard du calendrier. C’est à cette même date, en 1954, que l’abbé Pierre a lancé son célèbre Appel sur les ondes de Radio Luxembourg, créant ce qu’on appellera « l’insurrection de la bonté ».

Pour aller plus loin

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE