La CMA CGM s’offre le plus gros porte-conteneur au monde

CMA CGM, le groupe marseillais parmi les leaders mondiaux du transport maritime, s’est offert trois mastodontes des mers. Le premier, plus grand porte-conteneur du monde, vient de lui être livré et sera suivi de deux navires de même taille.

Le navire amiral Antoine de Saint-Exupéry prendra ses fonctions le 6 Février. Il est le premier d’une série de trois navires réalisés par le chantier philippin Hanjin Heavy Industries & Construction Philippines de Subic Bay.

Avec ses 400 mètres de long, il serait le plus grand porte-conteneur du monde. Ce mastodonte défie les records et marque la volonté de la compagnie marseillaise de s’imposer parmi les leaders mondiaux du transport maritime.

Pour se rendre compte des proportions de ce géant des mers, il faut imaginer quatre terrains de foot alignés en longueur, et la hauteur d’un immeuble de 10 étages. Il est plus imposant en volume que l’Empire State Building. Si vous mettez bout à bout les 20 600 conteneurs qu’il est capable de charger, cela représente une distance de 127 kilomètres.

Relier la France et l’Asie

Le navire amiral Antoine de Saint-Exupéry sera mis en service le 6 février sur la French Asia Line 1. Il s’agit de l’une des plus longues routes maritimes reliant la France et l’Asie. Un ligne phare du groupe CMA CGM. Chaque semaine, un navire se lance et dessert 16 ports de la Chine à la Grande Bretagne sur un voyage de 84 jours.

french asia line cma cgm
Le nouveau navire reliera la France à l’Asie en desservant 16 ports.

Technologies de pointe pour une pollution moins conséquente

90 % des marchandises mondiales sont transportées par voie maritime. Ce n’est pas sans conséquence sur la pollution de l’air : la pollution du transport maritime est aujourd’hui plus dangereuse que celle du transport automobile. Une problématique que connaît bien Marseille. 

Si le transport de masse permet de baisser l’impact environnemental par conteneur, le navire amiral Antoine de Saint-Exupéry bénéficie de nouvelles technologies permettant d’amoindrir son impact sur la nature.

Son moteur de nouvelle génération est moins gourmand en carburant et permet une réduction la consommation d’huile de 25 %. Son hélice est montée avec un Becker Twisted Fin qui améliore ses performances pour une réduction de 4% des émissions de CO2.

Nous ne devrions toutefois pas l’apercevoir au large de Marseille puisqu’il passera au sud de l’Espagne pour rejoindre le nord de l’Europe.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE