Une « Super Lune bleue de sang » à observer la nuit du 31 janvier

​Dans la nuit du 31 janvier au 1er février, une Super Lune, une Lune bleue et une éclipse de Lune pourront s’observer dans le ciel. Un phénomène rarissime puisque, la dernière fois qu’une « Super Lune bleue de sang » s’est produite, c’était le 31 mars 1866, comme le révèle Sciences et Avenir.

Du fait de la Super Lune, événement qui se produit tout de même quatre à six fois par an, comme en décembre 2017, la distance entre la Terre et son satellite sera de 359 000 kilomètres. Soit environ 50 000 kilomètres de moins par rapport à quand la lune est à son apogée, c’est-à-dire la plus éloignée de la Terre. Ainsi, l’astre paraîtra 14% plus grosse et 30% plus brillante que d’ordinaire.

Quant à la Lune Bleue, il s’agit en fait d’une deuxième pleine lune au cours d’un même mois. En effet, le mois de janvier a déjà eu sa pleine lune, la nuit du 1er au 2 janvier. 2018 comptera ainsi 13 pleines lunes au lieu de 12. Un événement qui se produit tous les 2,7 ans. Cette deuxième pleine lune dans le mois prend le nom de « Lune Bleue », bien que sa couleur n’aura rien de différent par rapport à d’habitude.

Enfin, l’éclipse totale de Lune sera le troisième événement à se produire ce 31 janvier. La Terre sera positionnée entre le Soleil et la Lune, phénomène toutefois pas si rare puisqu’il survient en moyenne deux fois par an. Le satellite prendra des couleurs allant de l’orange au rouge sombre, d’où son nom de « Lune de Sang ». Pour autant, à Marseille comme ailleurs en France et même en Europe, il faudra se contenter de photos et de vidéos pour observer cette éclipse totale, la zone de visibilité allant seulement de l’Inde à l’Ouest des États-Unis en traversant l’Asie et le Pacifique.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE