Municipales, siège du Parti, Mélenchon et les projets de la France insoumise à Marseille

Jean-Luc Mélenchon présentait ses vœux à Marseille vendredi 19 janvier. Un exercice de mobilisation des troupes locales de la France insoumise. L’occasion de revenir sur les grands chantiers et les ambitions du jeune parti dans la ville.

Le centre d’animation des Carmes est comble ce vendredi 19 janvier au soir. Jean-Luc Mélenchon, député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône et chef de file de la France insoumise présente ses vœux. Un discours fleuve de près d’une heure trente devant sa base militante, mais pas d’échanges avec la presse. Sa suppléante au Parlement, la marseillaise Sophie Camard, est revenue pour nous sur les ambitions de l’élu et de son parti à Marseille.

Jean-Luc Mélenchon a présenté ses voeux aux Marseillais

Mélenchon dans la course aux municipales 2020 ?

sophie camard france insoumise
Sophie camard, suppléante de Jean-Luc Mélenchon (crédit : sophiecamard.eelv.fr)

« Qui va faire les listes ? Il faut, notamment dans les quartiers populaires, des femmes et des hommes nouveaux qui portent le projet » s’exclamait le député sur scène, excluant pour l’instant ses propres ambitions municipales, et raillant Cristophe Castaner que des rumeurs annoncent comme un rival pour la mairie de Marseille.

Pour Sophie Camard, l’hypothèse reste ouverte : « C’est la fin du cycle Gaudin, mais son rôle à lui (Jean-Luc Mélenchon, ndlr) n’est pas décidé aujourd’hui. Si ça se trouve, on créera une dynamique telle qu’il n’y aura pas besoin qu’il soit là, ou juste à côté, en soutien ». Il n’est donc pas exclu que Jean-Luc Mélenchon s’invite dans la bataille municipale, cela dépendra de la tournure que prendront les choses d’ici 2020.

Le siège national de la France Insoumise à Marseille ?

Alors que certains annonçaient que le député avait trouvé un local de 2 000 m² aux allées Gambetta proche de la Canebière, ce n’est plus d’actualité selon Sophie Camard. « Des occasions nous sont passées sous le nez. On continue de chercher un grand immeuble mais ce n’est pas si simple ».

siège france insoumise mélenchon marseille
Au 28, allées Gambetta, devait s’ouvrir le siège de la France insoumise

Jean-Luc Mélenchon cherche un bâtiment de plusieurs étages pour y implanter sa permanence parlementaire et celle du parti. Le QG national de la France Insoumise ? La suppléante ne répond pas affirmativement mais annonce une stature qui dépasse celle d’un siège local. « C’est dans notre projet d’avoir un beau siège oui, Marseille est un pôle de rayonnement de la France insoumise et Jean-Luc le rappelle souvent. C’est une ville qui l’a mis en tête de la présidentielle à presque 25 % (24,82 %, ndlr) ». 

La France insoumise lance le MAC : un réseau d’actions culturelles à Marseille

« Les Insoumis sont déçus de la politique culturelle de la ville » nous explique Sophie Camard. « On sent qu’il y a une demande, un besoin de culture dans cette ville, qui n’est absolument pas pris en compte par les autres forces politiques ». Le parti lancera donc Marseille action culturelle (MAC) samedi prochain lors d’une première réunion. Le but est de fédérer un réseau d’acteurs en tous genres (associations, artistes, syndicats) pour créer une nouvelle dynamique culturelle dans la ville. 

Municipales, siège national, ancrage local, malgré une figure emblématique à sa tête, il reste encore de nombreux chantiers à la France insoumise pour s’imposer dans le paysage marseillais. Mais les ambitions sont bien réelles.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE