Deux Marseillais primés pour leurs travaux de recherche sur le cancer

Geoffrey Guittard et Noella Lopes, deux chercheurs marseillais, ont été primés pour leurs travaux en cancérologie lors des Journées Jeunes Chercheurs qui ont eu lieu à Paris les 16 et 17 novembre derniers. Au total, 12 jeunes chercheurs originaires de toute la France ont été récompensés, sur plus de 100 candidats.

Ces 21e Journées Jeunes Chercheurs (JJC), organisées par la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, ont donné lieu à la remise de trois prix qui récompensent le travail accompli :

  • Le prix Hélène Starck, décerné par un jury scientifique présidé cette année par Lionel Larue (Institut Curie – Orsay), aux meilleures présentations orales ou posters,
  • le prix Kerner, attribué par un jury de journalistes présidé cette année par Hugo Jalinière de Sciences et Avenir, aux meilleurs articles de vulgarisation scientifique,
  • Le prix coup de cœur des donateurs décerné aux trois chercheurs qui ont su le mieux faire passer l’intérêt de leurs travaux auprès des donateurs de la Fondation ARC présents lors des Journées.

À lire aussi 

Deux chercheurs marseillais récompensés

Parmi les 12 lauréats de cette année 2017 se trouvent deux chercheurs établis à Marseille. Geoffrey Guittard et Noella Lopes ont tous deux remporté le prix Hélène Starck, le premier dans la catégorie des meilleures présentations orales et la seconde dans celle des meilleurs posters.

Post-doctorant au centre de recherche en cancérologie de Marseille, les recherches de Geoffrey Guittard visent à améliorer l’efficacité anti-tumorale des lymphocytes T cytotoxiques. Elles pourraient aboutir au développement de nouvelles immunités. Il vient de passer cinq ans aux États-Unis où il a côtoyé des chercheurs américains à la pointe sur ce sujet. Quant à Noella Lopes, également doctorante mais au centre d’Immunologie de Marseille-Luminy, elle travaille sur la prévention du cancer de côlon associé à la colite ulcéreuse ou rectocolite hémorragique.

Ces deux prix témoignent du dynamisme de la recherche locale sur le cancer. Geoffrey Guittard a également été lauréat d’un financement de la Fondation Arc qui lui permet de revenir en France et d’avancer ses recherches dans de bonnes conditions avant d’accéder à un poste dans un organisme de recherche.

Geoffrey Guittard et Noella Lopes, les deux chercheurs marseillais récompensés en 2017.

La liste complète des chercheurs primés en 2017

Prix Hélène Starck des meilleures communications orales :

  • Berfin Seyran, doctorante, à l’Institut de recherche en cancérologie de Montpellier
  • Geoffrey Guittard, post-doctorant au Centre de recherche en cancérologie de Marseille
  • Rania Ben Jouira, doctorante au Centre méditerranéen de médecine moléculaire (C3M) de Nice

Prix Hélène Starck des meilleurs posters

  • Raul Ezequiel Perret, étudiant en master 2 recherche au Centre régional de recherche en cancérologie Nantes-Angers (Nantes)
  • Noella Lopes, doctorante au Centre d’immunologie de Marseille-Luminy
  • Patricia Davidson, post-doctorante à l’Institut Curie (Paris)
  • Coralie Trentesaux, doctorante à l’Institut Cochin (Paris)

Prix Kerner

  • 1er prix : Rozenn Riou, doctorante à l’Institut Cochin (Paris)
  • 2e prix : Patricia Davidson, post-doctorante à l’Institut Curie (Paris)
  • 3e prix : Hadia Moindjie, post-doctorante à Gustave Roussy (Villejuif)

Prix coup de cœur des donateurs

  • « La chimiothérapie : quels effets sur le cœur ? » par Marie Cauquil, doctorante à l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires (Toulouse)
  • « Big data : un allié de poids contre le cancer » par Djihad Hadjadj, doctorant à l’Institut Jacques Monod (Paris)
  • « Molécules naturelles, une source d’inspiration pour créer de nouveaux médicaments
  • anticancéreux ? » par Pauline Rullière, post-doctorante à l’Institut de Chimie de Toulouse

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE