Les Français, champions du monde des anti-vaccins obligatoires

A partir du 1er janvier 2018, le nombre de vaccins obligatoires pour les jeunes enfants va passer de 3 à 11. Une décision qui suscite la polémique depuis de nombreuses semaines. En effet, les Français seraient d’après cette infographie de nos partenaires de cFactuel, les champions du monde des anti-vaccins.

Pour les bébés nés à partir du 1er janvier 2018, 11 vaccins devront obligatoirement être effectué entre 0 et 18 mois. Globalement, en France, près de la moitié (41%) des gens seraient contre la vaccination obligatoire… Contre par exemple seulement 15% en Chine, 13% aux Etats Unis, 27% en Russie, 4,6% en Algérie ou encore 5,4% en Australie.

Jusqu’ici, seuls la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite étaient imposés dans le calendrier vaccinal. Les huit nouveaux sont des vaccins qui jusque-là étaient seulement recommandés, mais se pratiquaient déjà beaucoup : coqueluche, hépatite B, rougeole, oreillons, rubéole, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C.

Pourquoi le vaccin contre l’hépatite B est vivement critiqué ?

Après le pic de vaccination de 1994, certains ont soupçonné le sérum contre l’hépatite B de transmettre la sclérose en plaques. En 2014, l’Etat a même été condamné pour le cas d’une ancienne infirmière qui avait déclaré cette maladie neurodégénérative après avoir été vaccinée. Pourtant, les études ne montrent pas d’association statistiquement significative entre le vaccin et cette affection.

Que risquent les parents qui refusent de vacciner leurs enfants ?

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a promis qu’il n’y aurait pas de sanctions pénales ni d’amendes pour les parents qui refusent le vaccin. Le gouvernement devrait même supprimer la disposition du Code de la santé publique qui prévoit jusqu’à six mois de prison et 3750 euros d’amende.

Les enfants non vaccinés pourront-ils aller à l’école, à la crèche ou au centre aéré ?

Non, si les établissements jouent le jeu, comme c’est déjà le cas aujourd’hui pour le DT-polio, les enfants devront délivrer leur carnet de santé aux collectivités concernées : crèche, école, centres aérés,…


Pour aller plus loin sur le sujet des vaccins, rendez-vous sur le site de cFactuel avec encore plus d’infographies ici

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE