Les Terrasses du Port financent la rénovation des commerces du centre de Marseille

Les Terrasses du Port financent la rénovation des commerces du centre de Marseille

Hammerson, société qui gère les Terrasses du Port, vient de signer un partenariat avec les collectivités locales et la fédération des commerçants du centre ville pour participer à la rénovation des devantures des commerces situés dans le périmètre de l’hyper centre : rue Breteuil, rue d’Aubagne, rue Grignan, Canebière.

Les commerçants et artisans du centre-ville pourront bénéficier d’une subvention de 10 000 euros, financée par Hammerson pour la réalisation de leurs travaux. « Ce projet sʼinscrit dans une démarche globale engagée par la ville de Marseille pour lʼattractivité et le rayonnement du centre ville : Ambition Centre-Ville« , précisent les personnalités présentes pour la signature.

Les signataires du partenariat : Hammerson, la ville de Marseille, la Chambre de Commerce et dʼIndustrie Marseille Provence, la délégation Bouches-du-Rhône de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de région PACA‒, et la Fédération des commerces du Grand Centre-ville.

Les autres projets en cours dans le centre-ville

Pourquoi Hammerson subventionne les travaux es commerçants indépendants du centre-ville ?

Quand on demande à Stéphane Girard, Directeur Exploitation et Relations Institutionnelles chez Hammerson, quel est l’objectif de financer la rénovation des façades des commerces situés dans le centre-ville, concurrents de son centre-commercial, il répond « il s’agit de participer à l’amélioration des commerces du centre-ville. C’est un moyen pour nous de constituer une offre de commerces qui va rendre notre territoire attractif. En soutenant la ville, on fait notre travail et ce n’est pas un excès de philanthropie. On a bien conscience que l’important, c’est que le territoire sur lequel on a investi pour créer les Terrasses du port, se rentabilise. On boucle la boucle en quelques sortes. »

Le périmètre concerné par la subvention

Sandra Chalinet, Directrice des Terrasses du Port, nous explique qu’il s’agit « de créer un cercle vertueux » et que même si les commerces qui vont être aidés financièrement, « environ une dizaine par an » sont situés dans un autre secteur du centre-ville que les Terrasses du Port, « il y a un réel intérêt à les accompagner, car le centre-ville dans son ensemble doit être attractif. Par exemple, quand un touriste vient passer plusieurs jours à Marseille, il visite tous les quartiers du centre-ville, des Terrasses du Port, au Panier, en passant par la rue d’Aubagne, la Canebière. Il doit donc y avoir une montée en gamme globale pour continuer à faire rayonner Marseille« .

De son côté, Solange Biaggi, Adjointe au maire de Marseille  déléguée aux Commerces, à l’Artisanat, aux Professions libérales et au Grand centre-ville, précise que ce périmètre est certes « petit pour l’instant, mais l’important est d’impulser un projet de transformation plus global des devantures de commerces dans tout le centre ville, de la Joliette au rond point du Prado ». Elle a d’ailleurs demandé aux autres grands propriétaires fonciers et commerciaux : Klepierre (Centre Bourse), ANF et Atémi (rue de la République notamment) d’enclencher le même dispositif de subvention auprès des commerçants indépendants situés sur leur périmètre.

Guillaume Sicard, Président de la Fédération Marseille Centre, insiste sur la nécessité de « jouer collectif pour améliorer la situation commerciale dans le centre-ville » et explique que ce « coup de pouce financier d’Hammerson est une bonne chose« , mais qu’il faut aussi aller plus loin en poursuivant les projets de rénovation des espaces publics, les dispositifs pour rendre le centre ville plus propre pour les Marseillais et les touristes, etc.

Quel commerçant peut postuler pour obtenir cette subvention ?

  • Les occupants ou futurs occupants de locaux dʼactivités situés en pieds dʼimmeuble (hors centres commerciaux) et sur le périmètre concerné, hors rue de Rome jusquʼà la fin de lʼopération FISAC actuellement en cours ;
  • Les entreprises sédentaires, inscrites soit au registre du commerce et des sociétés, soit au répertoire des métiers et situées sur le périmètre éligible ;
  • Les auto-entrepreneurs, à condition que toutes les formalités les concernant aient été effectuées auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE) ;
  • Les franchisés, à condition quʼil sʼagisse dʼun commerce indépendant ;
  • Les entreprises ayant un chiffre dʼaffaires hors taxes inférieur à 1 million dʼeuros et étant financièrement viables ;
  • Les entreprises adhérentes à la Fédération des commerçants Marseille Centre ou une association de commerçants.

Toute rénovation extérieure, même partielle, susceptible de contribuer à lʼamélioration esthétique du commerce et de son environnement :

  • dépose de la devanture existante ;
  • réalisation dʼune devanture (coffrage, vitrine, éléments de fermeture et de protection contre la pluie ou le soleil…;
  • enseignes et éclairage de la vitrine ;
  • travaux dʼaccessibilité extérieure du commerce ;
  • terrasse ;
  • prestation de maîtrise dʼœuvre à hauteur de 10% des travaux éligibles HT

Conditions : Les travaux devront tenir compte des prescriptions du guide “comment réussir votre devanture commerciale à Marseille” élaboré par la ville de Marseille, qui sera remis lors du retrait du dossier. Un architecte conseil peut être mis à disposition de chaque commerçant si besoin pour l’aider dans son projet.

Les critères

Pour les commerçants et artisans dont le chiffre dʼaffaires est inférieur à 600 000 euros et les entreprises en création :

  • montant du plafond des travaux subventionnables : 10 000 euros HT
  • taux de subvention : 80%, soit une subvention maximale de 8 000 euros HT

Pour les commerçants et artisans dont le chiffre dʼaffaires est compris entre 600 000 euros et 1 000 000 euros :

  • montant du plafond des travaux subventionnables : 10 000 euros HT
  • taux de subvention : 70% soit une subvention maximale de 7 000 euros HT

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE