Un Marseillais lance une application qui révolutionne l’organisation de match de foot

Un Marseillais lance une application qui révolutionne l'organisation de match de foot

Avec son entreprise baptisée Five Goal qui sort dans quelques semaines, Laurent Meineri va permettre à tous les joueurs de foot à cinq d’organiser leurs matchs via une application mobile. Cependant, pour en arriver là, l’entrepreneur a dû avancer en rencontrant beaucoup de difficultés.


Retrouvez l’intégralité du dossier sur les étudiants-entrepreneurs


Une application mobile pour organiser des matchs de football avec son groupe d’amis, telle est l’idée qu’a eue Laurent Meineri, en juin 2015, alors qu’il terminait son Master en finances au sein de l’école de commerce Kedge Business School. Pourtant, c’est à tous les joueurs français de foot à cinq que s’adressera cette application baptisée « Five Goal ».

L’entreprise proposera également un outil de gestion aux complexes sportifs accueillant les matchs. En attendant la sortie officielle de tout cela, le co-créateur de Five Goal à rencontré beaucoup de difficultés ces deux dernières années, qui n’ont cependant pas ébranlé sa volonté.

Grâce à l’application Five Goal, chacun pourra organiser ses matchs de football avec ses amis à partir de son téléphone © Five Goal

Un parcours mouvementé

« Il faut savoir s’entourer des bonnes personnes », affirme Laurent Meineri, en repensant à l’histoire de sa boîte. Si le passionné de football dresse ce constat, c’est parce que son équipe à bien changée au fil des mois. « On n’a pas de quoi se payer un salaire lorsqu’on commence à monter un projet », explique le jeune chef d’entreprise. « Certains ne pouvaient pas se le permettre financièrement et sont partis trouver un autre travail. D’autres sont arrivés pour les remplacer ». Des épreuves qui ont obligé l’entreprise à repousser la date de sortie de son application, initialement prévue pour janvier 2016.

Un parcours mouvementé pour l’entreprise, qui n’a pas fait changé d’avis Laurent Meineri. « On a chacun été dans le mou à un moment donné, mais il y avait toujours quelqu’un pour tirer les autres vers le haut », explique-t-il en regardant son associé Ugo Jaulent, présent à ses côtés depuis le début de l’aventure.

Face à toutes ces péripéties, le jeune entrepreneur a pu compter sur ses proches. « Ils m’ont toujours soutenu, même s’ils ne comprenaient pas trop ce que je faisais ! (rires) », avoue l’ex-étudiant de Kedge Business School. « Je pense que mes proches me considèrent comme un fou ! Ils doivent trouver cela bizarre de me voir travailler dur pour ne serait-ce que lancer le projet ».

Des sacrifices… Laurent Meineri a dû en faire, et pas simplement sur le plan financier. « Dur d’avoir une vie sociale en étant autant investi dans quelque chose », assure-t-il. En effet, difficile d’avoir du temps libre lorsque l’on doit à la fois toucher à plein de domaines différents à la tête d’une start-up et s’auto-former. « Même si aujourd’hui nous avons dans notre équipe quelqu’un qui s’y consacre, au début on a dû apprendre tout seul la programmation pour créer notre application« , indique Laurent Meineri. « C’était dur parce qu’on n’y connaissait rien à la base ! »

Ugo Jaulent (à gauche) et Laurent Meineri (à droite) ont dû affronté beaucoup de difficultés pour mener à bien leur projet © Five Goal

Un engagement récompensé

Celui qui s’est associé à Ugo Jaulent et Nicolas Gron s’est engagé à fond dans son projet, et pour cause : il avait des certitudes sur sa réussite. En effet, avec son entreprise, Laurent Meineri a remporté plusieurs concours : le start-up week-end édition sport en octobre 2015, le Pépite Paca Ouest en juillet 2016 et les 100 jours pour entreprendre en juin 2017.

« Les concours ont récompensé nos idées et les entreprises que nous avons contactées sont très enthousiastes à l’idée de travailler avec nous », indique le co-fondateur de Five Goal. Et pour preuve : l’outil de gestion des terrains et de la clientèle destiné aux complexes, développé en parallèle de l’application mobile, rencontre un franc succès. Un engouement qui ne se limite même pas à la région marseillaise, puisque des « Five » de toute la France – et même de l’étranger – ont sollicité les services de Laurent Meineri et de ses associés… De bons augures pour le lancement de l’application en cette fin 2017.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE