Bilan stable pour les soldes d’été dans les commerces de la métropole

© Sebastien JARRY/MAXPPP

Une étude dévoilée par la Chambre de commerce (CCI) Marseille Provence, présente des résultats plus stables pour les soldes d’été dans les commerces de la métropole Aix Marseille Provence.

Fréquentation stable, chiffre d’affaires frémissant, taux de démarque semblable, gestion des stocks maitrisée, … Si la période des soldes d’été 2017 fait débat, les premiers résultats communiqués par les commerçants d’Aix-Marseille-Provence attestent d’un très léger redressement de l’activité commerciale.

Plus de la moitié des commerçants (56%) observent une fréquentation des soldes d’été 2017 supérieure ou égale au cru 2016 confirmant ainsi les tendances stables observées ces 3 dernières années.  En toute logique, le chiffre d’affaires lié aux soldes – qui représente 15% du CA annuel – sera également stable ou en hausse pour une majorité de commerçants (56%). Parmi eux, ce sont les commerçants en réseau (63%) et le secteur d’équipement de la personne (52%) qui témoignent des meilleurs résultats.

Après une saison marquée par un léger regain d’optimisme (activité stable ou en hausse pour 65% des commerçants), la très grande majorité des commerçants faisait état de stocks, à l’ouverture des soldes, équivalents ou inférieurs à l’an dernier (81%).

Pour séduire les consommateurs, les deux tiers des commerçants d’Aix-Marseille-Provence ont affiché des démarques allant de -30 à -50% dès le premier jour. Lors des deuxième et troisième démarques, les remises pratiquées ont atteint des taux supérieurs à -50% pour une large majorité des commerçants (80%). Ces niveaux de remises sont équivalents pour 80% des commerçants interrogés, par rapport à l’année précédente.

Tandis que les soldes d’été 2017 qui ont débuté le 28 juin s’achèveront le 8 août prochain partout en France, l’enquête menée auprès des commerçants d’Aix-Marseille-Provence relance le débat sur la période. La date de démarrage des soldes divise : 42% des commerçants la jugent trop précoce.

« Si l’engouement des consommateurs le premier jour décline, les soldes restent néanmoins un évènement commercial de premier plan pour les commerçants et leurs clients. Une trop petite majorité de nos commerçants est aujourd’hui satisfaite de ce cru 2017. Une concertation nationale est annoncée à la rentrée pour réviser le dispositif. Cette démarche est nécessaire, mais elle ne sera utile et efficace que si tous les acteurs du commerce, petits et grands, indépendants et en réseaux, franciliens et sur nos territoires, sont représentés.» réagit Nicole Richard-Verspieren, vice-présidente CCIMP déléguée au Commerce

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE