Des céramistes catalans ont choisi Aubagne et Argilla pour exposer leurs créations

Des céramistes catalans ont choisi Aubagne et Argilla pour exposer leurs créations

À quelques jours du démarrage de la 14e édition d’Argilla, le plus grand marché céramique de France à ciel ouvert, qui aura lieu les 5 et 6 août prochains à Aubagne, Made in Marseille est allé à la découverte d’un couple de céramistes à la ville comme à l’atelier. Rencontre avec Joan Serra et Mia Llauder, tout droit venu de Catalogne pour exposer à Argilla.

Cela fait 20 ans que Joan Serra et Mia Llauder travaillent et enseignent ensemble l’art de la terre. Leur collaboration a donné naissance à une série de pièces uniques que les deux artistes réalisent de façon originale. « Nous avons choisi l’option très courageuse de poser de la porcelaine sur de la terre réfractaire, de se jouer des effets de tension entre rétrécissement et vitrification », explique Mia Llauder. Le rendu est des pièces avec un aspect craquelé au niveau de l’émail et une terre qui reste nette là où elle n’a pas été peinte ou vernie.

Pièces issues du travail commun des céramistes Joan Serra et Mia Llauder © DR

Ce sont ces pièces que Joan Serra et Mia Llauder exposent sur les stands des différents marchés européens qu’ils fréquentent, et notamment Argilla. Après une participation en 2014, ils reviennent montrer leurs créations communes, mais pas seulement. En plus de leur stand sur le marché, les deux artistes exposent leurs travaux respectifs au Centre d’Art des Pénitents noirs. Des œuvres très différentes qui expriment leurs envies et leurs émotions personnelles.

Des créations respectives bien différentes

Si Joan Serra et Mia Llauder aiment travailler ensemble, ils ont tout de même souhaité continuer à créer chacun de leur côté. Elle, réalise des pièces qui résultent de réflexions sur ce qu’elle voit et ce qu’il se passe dans son quotidien ou qui retracent des relations avec des personnes qui l’ont influencée et qui ont modelé sa vie. D’où ces assemblages de modules, en porcelaine ou en autre matière comme le plastique, unis par des liens. « J’exprime avec les mains et la terre mes sentiments. Si j’avais été écrivain, je les aurais écrits », confie Mia Llauder.

Quant à Joan Serra, lui a fait de la création de forme sa spécialité. « Je ne modèle pas les pièces, mon travail consiste à réunir les conditions permettant l’apparition des formes », explique le céramiste. Il signe ainsi des pièces qui montrent la réaction de plusieurs matériaux mélangés et l’effet de la température sur eux. Une sorte de témoignage du pouvoir de la nature et de la terre.

Transmettre leur passion, une nécessité

C’est grâce à leur passion commune, aujourd’hui devenue leur gagne-pain, que Joan Serra et Mia Llauder se sont rencontrés. « Joan a toujours aimé la terre et la céramique. C’est pourquoi il a très tôt ouvert sa propre école. C’est là-bas que nous nous sommes connus », se souvient Mia Llauder. Aujourd’hui, l’école existe toujours en parallèle de leurs créations car les deux artistes ont gardé cette envie de transmettre leur amour du métier aussi bien aux adultes qu’aux enfants côtoyant les cours. « Il y a même des professionnels qui viennent pour utiliser nos installations comme nos fours ! », se plaît à souligner la céramiste.

En plus de leurs travaux communs et respectifs, Mia Llauder et Joan Serra enseignent la céramique à des adultes mais aussi des enfants © DR

Entre les classes et leurs travaux respectifs, Joan Serra et Mia Llauder baignent au quotidien dans le monde de l’art et de la céramique. Un univers à ne pas manquer de découvrir pendant les deux jours de marché d’Argilla les 5 et 6 août prochains, puis au Centre des Pénitents Noirs jusqu’au 9 septembre pour l’exposition « Expansions… Confluences » qui présente leurs créations personnelles.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE