Conseils d’expert pour réussir sa lettre de motivation

Conseils d’expert pour réussir sa lettre de motivation

Si vous êtes à la recherche d’un emploi ou que vous souhaitez changer de poste, l’un des passages obligés (parfois même redoutés) à toute candidature est la rédaction d’une lettre de motivation. Que dire ou ne pas dire ? Que mettre en avant ? Travailler en Provence a rencontré la Mission Locale de Marseille qui livre ses conseils d’expert pour réussir sa lettre de motivation.

apec-parrain

Créées en 1982, les Missions Locales ont pour but d’accompagner les jeunes de 16 à 25 ans en difficulté à construire leur parcours professionnel voire aussi de les aider dans certaines démarches de leur vie quotidienne. Grâce à la mission locale, ces jeunes sont sensibilisés aux formations existantes, peuvent en suivre et bénéficient de conseils pour leur recherche d’emploi, comme par exemple pour rédiger leur CV et leur lettre de motivation.

Une bonne accroche

On a souvent tendance à croire qu’il faut en faire des tonnes dans la lettre de motivation et brosser le recruteur dans le sens du poil. Or, aujourd’hui, avec le taux de chômage important, ces recruteurs justement reçoivent de plus en plus de candidatures et vont chercher à aller à l’essentiel. D’où la nécessité de titiller leur curiosité dès la première ligne de la lettre de motivation !

Pour cela, exit les accroches à rallonge qui vante l’entreprise. Optez plutôt par exemple pour une formule courte, concise et surtout claire : « Vous êtes à la recherche d’un(e) … dans votre service …, mes qualités professionnelles correspondent au profil du poste à pourvoir » ou toute autre formule dans cet esprit. Si vous répondez à une offre d’emploi, reprenez les éléments clés de l’annonce et le tour est joué !

Se renseigner sur l’entreprise

Comme le souligne Marie-Hélène Delavesne, conseillère insertion au sein de l’antenne Castellane de la Mission Locale de Marseille, « une lettre de motivation doit être personnalisé. Envoyez une lettre commune à chaque candidature est une grosse erreur ! ». S’être renseigné sur l’entreprise permet en plus d’utiliser son langage dans sa lettre de motivation, ce qui interpellera forcément le recruteur, ajoute l’experte.

Montrer au recruteur que l’on connaît son entreprise est important, sans pour autant en faire trop. Renseignez-vous donc sur l’environnement de l’entreprise, sur ses valeurs, sur son histoire… Une étape qui vous servira également si jamais vous décrochez un entretien d’embauche !

À lire aussi

Respecter les trois étapes

  • « Vous » : pourquoi vous m’intéressez
  • « Moi » : ce que je peux vous apporter
  • « Nous » : ce que nous pouvons faire ensemble

« Il faut démontrer en quelques mots pourquoi on postule, ce qu’on cherche dans l’entreprise et ce qu’on peut lui apporter », explique Marie-Hélène Delavesne.

Si vous vous êtes bien renseignez sur l’entreprise, comme précisez aux paragraphes précédents », le « Vous » ne devrait pas vous poser de problème. Attention : il ne s’agit pas ici de rappeler des faits que l’entreprise connaît déjà d’elle-même, comme le fait par exemple qu’elle est leader mondial dans son domaine ou qu’elle a augmenté son chiffre d’affaires de 120% l’année précédente, mais de lui souligner quelles sont ses caractéristiques qui vous intéressent et vous donne envie de travailler pour elle.

À noter que les paragraphes du « Vous » et du « Moi » peuvent être inversés. Il n’y a pas de règles dans la présentation, l’important est que chacune de ces trois étapes fasse partie de votre lettre.

Donner l’envie d’être lu !

Bien souvent, les recruteurs lisent les lettres de motivation en diagonale. « Quelques mots suffisent pour attirer leur attention et vous faire sortir du lot. Trouver ces mots-clés, c’est là toute la difficulté de la lettre de motivation », précise Marie-Hélène Delavesne. Toutefois ne désespérez pas ! Si vous avez bien respectez l’étape « Se renseigner sur l’entreprise » vous saurez quelles sont les attentes de cette dernière ainsi que ses valeurs et serez plus à même de trouver le vocabulaire qui la séduira.

Ne pas oublier de relancer le recruteur

Vous aurez peut-être l’impression de passer pour quelqu’un de lourd, mais la relance peut pourtant vous faire sortir du lot. Elle montre au moins votre motivation et votre volonté d’avoir le poste à pourvoir. Ne tombez toutefois pas dans l’abus : si vous répondez à une offre d’emploi et que cette dernière vient d’être publiée, attendez environ 10 à 15 jours pour la relance. Si par contre elle a été postée depuis quelques jours, réduisez ce délai.

En cas de candidature spontanée, n’hésitez pas à relancer votre interlocuteur environ 48h après l’envoi de votre candidature. Il se peut en effet qu’il est oublié votre mail ou qu’il soit passé à la trappe.

Attention !

Les fautes d’orthographe : n’envoyez jamais votre lettre de motivation sans l’avoir relue en recherchant exclusivement les fautes d’orthographe et de grammaire ! Pour beaucoup de recruteurs, une petite faute peut-être totalement rédhibitoire. Mettez toutes les chances de votre côté en utilisant aussi un site de correction de fautes (mais attention, c’est possible qu’elles ne soient pas toutes détectées et qu’il propose des changements qui n’ont pas lieu d’être) et en faisant appel à une personne extérieure.

À ne pas négliger non plus : les fautes de ponctuation. Attention à ne pas trop mettre de virgules, ou au contrairement à ne jamais en mettre et à avoir des phrases extrêmement longues ! Si la ponctuation n’est pas votre fort, demandez là encore à une personne extérieure de vous relire.

Utiliser les bonnes formules ! « À l’attention de » (et non pas « À l’intention de »), « Je vous saurais gré » (et non « Je vous serais gré » car l’expression est « savoir gré » et non pas « être gré »)

Quelle mise en page pour ma lettre de motivation ?

Contrairement au CV où vous pouvez vous permettre quelques « folies » de présentation, la lettre de motivation doit rester simple.

  • En haut à gauche : votre nom et prénom et vos coordonnées
  • En dessous à droite : le nom de la personne à qui vous vous adressez (c’est préférable), son poste, son service
  • En dessous, toujours à droite : la date et le lieu
  • Au centre : l’objet de votre lettre « Candidature au poste de … »
  • Formule de politesse : « Madame … », « Monsieur… », « Madame, Monsieur »
  • Vos différents paragraphes : concis, 4 à 5 lignes, séparés d’un espace à chaque fois pour que la lettre soit aérée
  • En bas à droite : signature

Ne pas négliger le mail de motivation

Le but du mail de motivation n’est pas d’écrire une lettre de motivation bis. Il doit rester simple et concis, entre 5 et 10 lignes. Pour autant, évitez le trop simple « Je réponds à telle offre, veuillez trouver mon CV et ma lettre de motivation en pièces-jointes ». Étayez le texte, là encore en suscitant la curiosité du recruteur. Si vous avez en plus une recommandation, c’est dans le mail de motivation qu’il faut écrire son nom !

Concernant les pièces-jointes : nommez-les avant de les envoyer de façon à ce que le recruteur sache tout de suite s’il s’agit de votre CV ou de votre lettre de motivation. Si, en plus, il les télécharge sur son ordinateur, il doit pouvoir les retrouver ou les identifier facilement. Faites simple mais efficace : « LM_Prénom_Nom_Poste » ou « CV_Prénom_Nom_Poste ».

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE