Stéphanie Chauvet : « Quiconque vient à la Cité des Métiers doit trouver des solutions à son projet professionnel »

Stéphanie Chauvet : « Quiconque vient à la Cité des Métiers doit trouver des solutions à son projet professionnel »

Stéphanie Chauvet, la directrice de la Cité des Métiers de Marseille et de Provence Alpes Côte d’Azur, nous en dit plus sur l’une des particularités de la structure : les entretiens conseils et les ateliers collectifs.

Parrain de notre rubrique « Actualité », la Cité des Métiers de Marseille et de PACA permet de retrouver en un même lieu toutes les informations relatives aux différentes professions qui existent en France et à l’étranger. Au travers de documentations, mais aussi et surtout, de rendez-vous individuels ou collectifs.

banniere-madeinmars

Travailler en Provence – Bonjour Stéphanie Chauvet. Pouvez-vous nous expliquer ce que sont ces entretiens conseils ?

Stéphanie Chauvet – C’est relativement simple : du lundi au vendredi, de 10h à 18h, des salariés détachés de nos structures partenaires comme Pôle Emploi, l’Apec, la Mission Locale, Initiative Marseille Métropole (IMM), le Club des Créateurs d’entreprise (CCE13) ou encore BGE interviennent sur des pôles conseils. Toute personne, qu’elle soit demandeur d’emploi, salariée à la recherche d’une reconversion, un scolaire en quête d’orientation, ou tout autre statut, peut venir à la Cité et rencontrer ces conseillers qui vont l’accompagner sur son choix professionnel. En fonction des besoins et des attentes, l’entretien pourra déboucher sur la rencontre d’un autre conseiller encore plus spécialisé sur les sujets demandés.

Quelles différences avec les ateliers collectifs ?

Avec les entretiens conseils, tout est entièrement anonyme. Pas besoin de s’inscrire, il suffit de venir le jour de la « permanence » de la personne orientation, formation, emploi ou création d’activité. Pour connaître le planning, il faut simplement aller sur le site internet de la Cité des Métiers ou venir directement à l’accueil pour être renseigné.

L’autre différence est que les ateliers collectifs, comme leur appellation le suppose, ne se passent pas en individuel mais en groupe. Toutefois, on essaye que ces ateliers soient les plus individualisés possibles, c’est pourquoi le nombre de participants varie entre 6 et 12 personnes. En termes d’ateliers collectifs, il y a aussi les infos métiers où, une fois par mois, un professionnel d’une fédération vient présenter une filière, les métiers qui existent, les entreprises qui recrutent, les conditions de travail, etc.

Quels sont les chiffres clés de ces entretiens et ateliers ?

En 2016, on a mené 2 250 entretiens conseils au sein de notre établissement de Marseille. Ce sont principalement les pôles « Choisir sa formation » et « Trouver son emploi » qui ont généré le plus de rencontres.

Concernant les ateliers et les infos métiers, il y en a eu 226 de réalisés au cours de l’année dernière. Certains sujets attirent plus en ateliers collectifs qu’en entretiens conseils, comme par exemple à propos de la création d’entreprise. Cela s’explique par le fait que, dans la création, on est seul et rencontrer des personnes qui sont au même niveau que soi et qui traversent les mêmes difficultés fait du bien. Donc sur ce genre de sujet, être à plusieurs facilite les échanges.

Infographie (cliquez pour agrandir) © Travailler en Provence

Que mettez-vous en place pour améliorer encore plus ces entretiens et ateliers ?

On travaille aussi sur tout ce qui est connexe à l’emploi en allant sur des spécificités. Aujourd’hui, on aide les personnes dans la rédaction de leur CV ou de leur lettre de motivation, comme d’autres structures. Mais nous nous sommes rendu compte que malgré tous ces outils, les personnes restent stressées au moment, par exemple, de passer leur entretien d’embauche. C’est pourquoi on a mis en place notamment un atelier sur la sophrologie au service de l’emploi où les participants apprennent à méditer, poser leur souffle ou encore un autre sur « Comment prendre la parole en public ».

On organise aussi des forums recrutement avec nos partenaires, mais sous des formats plus petits et plus intimistes pour garder la notion de proximité des entretiens et ateliers. Et en amont de chacun de ces salons, on prépare les différentes personnes pour qu’elles soient prêtes pour rencontrer les différentes entreprises. On s’adapte aux besoins du public et on essaye d’être innovant sur pas mal de sujets liés à l’emploi.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE