La Grande Équipe de France veut développer les actions en faveur des jeunes

Le collectif Bleu Blanc Zèbre, accompagné par 14 mouvements citoyens en faveur des jeunes, a lancé lundi 19 juin à Marseille La Grande Équipe de France. Le but ? Créer une mobilisation nationale pour les jeunes et l’éducation en s’appuyant sur les solutions déjà mises en place et qui ont porté leurs fruits.  

banniere-madeinmars

Aujourd’hui, 1 élève sur 5 qui entre en 6e ne sait pas lire et écrire, 2 millions de jeunes sont sans activités ni qualification et 1 jeune sur 4 est au chômage. Face au constat de ces chiffres « insupportables », le collectif Bleu Blanc Zèbre a choisi de se mobiliser pour tenter d’apporter des solutions à ces problématiques. « Nous voulons créer un plan jeunesse pour passer à l’action. Pour cela, on va s’appuyer sur des acteurs qui ont réussi et qui sont capables de multiplier par 10 leurs résultats actuels s’ils ont plus de moyens », met en avant Jean-Philippe Acensi, président de Bleu Blanc Zèbre.

Ces acteurs dont il est question, ce sont les mouvements citoyens qui agissent en faveur des jeunes et de l’emploi partout en France. Ils sont déjà 14 à avoir rejoint le mouvement baptisé « La Grande Équipe de France », qui a pour but de fédérer le plus de monde possible, autant des associations que des entreprises, des collectivités ou même des particuliers.

Jouer sur 4 grands axes pour aider les jeunes

Le but est de permettre aux jeunes de retrouver sur une même plateforme tout ce qui les concerne autour de 4 axes :

  • L’apprentissage de la lecture et l’accès à la culture dès le plus jeune âge,
  • Le développement du tutorat et du mentorat,
  • L’insertion professionnelle des jeunes des territoires populaires, avec et sans diplôme,
  • L’engagement des jeunes.

Pour chacune de ces thématiques, le but va être de développer les outils et actions des mouvements citoyens existants et qui ont fait leur preuve. Comme par exemple les actions en faveur du service civique pour tous par Unis-Cité, la mobilisation de la solidarité intergénérationnelle avec Mom’Artre, le tutorat proposé par Zup de Co et l’Institut Télémaque qui permet à des étudiants d’accompagner des collégiens et lycéens pour réussir à l’école ou encore les Cafés Contact de l’Emploi où des employeurs avec des offres d’emploi à pourvoir immédiatement rencontrent des chercheurs d’emploi.

Grand lancement de la mobilisation les 19 et 20 juin

Avant la présentation officielle au niveau national ce mardi 20 juin à Paris et Arras, la Grande Équipe de France a été lancée à Marseille lundi 19 juin. Pendant toute la journée, 70 jeunes en service civique Unis-Cité ou stagiaires de l’École de la Deuxième Chance de Marseille ont suivi une série d’ateliers pour préparer les entretiens du Café Contact du lendemain. Ils ont ainsi bénéficié des conseils de professionnels sur, par exemple, le savoir être en entreprise, mettre en avant ses compétences ou encore savoir gérer son budget.

« La Grande Équipe de France a permis de répondre aux questions que l’on se pose, de partager, d’échanger et de mieux connaître, par exemple, comment se comporter en entreprise », témoigne Ryad Marwin, stagiaire à l’E2C Marseille à la recherche d’un contrat d’apprentissage pour devenir assistant administratif. Pour Gueye Ndeye, stagiaire elle aussi à l’E2C : « Cette journée m’a permis de bien me préparer pour les entretiens du Café Contact de demain », confie-t-elle. Ainsi que pour un futur entretien qui lui permettrait de décrocher une alternance.

Une partie des 70 participants aux ateliers pour le lancement de la Grande Équipe de France à Marseille © AP

Ce mardi 20 juin, de 9h à 12h, tous les participants des ateliers sont appelés à participer au Café Contact de l’Emploi où 200 offres d’emploi sont à pourvoir immédiatement. « Les employeurs ne peuvent venir que s’ils ont des postes à pourvoir dès maintenant », souligne Paul Landowski, directeur et fondateur du dispositif. « Avec le Café Contact, on casse les règles habituelles de l’emploi en faisant entrer en contact direct les demandeurs d’emploi et les employeurs. La bataille pour l’emploi ne pourra s’engager que si tous les acteurs portent des projets tous ensemble », ajoute Ludovic Perney, conseiller régional en charge de la jeunesse. Et c’est justement le but de la Grande Équipe de France.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE