L’histoire du stade Vélodrome de Marseille qui fête ses 80 ans

Le 13 juin 1937, le stade Vélodrome ouvrait pour la première fois ses portes sur le boulevard Michelet à Marseille et devenait le nouveau temple du football local, emmené par son club mythique l’Olympique de Marseille (OM).

Le stade Vélodrome a été inauguré par une victoire en match amical face aux Italiens du Torino. Auparavant, les Olympiens se produisaient dans le vétuste stade de l’Huveaune. Le Stade Vélodrome portait alors bien son nom, puisque des compétitions cyclistes y étaient régulièrement organisées. Peu à peu, les gradins ont « grignoté » la piste cyclable qui bordurait le terrain.

A l’occasion de la Coupe du Monde 1998, le stade a été totalement rénové et a vu sa capacité portée de 42 000 à 60 000 places. Le record d’affluence (58 897 spectateurs) remonte à la réception de Newcastle, en demi-finale retour de la coupe de l’Uefa, en 2004. Les quatre tribunes portent des noms de sportifs (le coureur à pied Jean Bouin, le cycliste Gustave Ganay), d’une figure historique de la peste de 1720 (Virage Sud Chevalier Roze), mais aussi d’un supporter charismatique disparu en 2000 (Virage Nord Patrice De Peretti).
Un projet d’agrandissement, de modernisation et de couverture totale du Vélodrome a été mis en chantier en 2011, en vue de l’Euro 2016. L’enceinte accueille désormais 67 000 supporters.

Commentaires Facebook

1 commentaire

  1. Heureusement que l initiative a été prise de le couvrir. Avant c était le stade des courants d air . Désormais il résonne fort (.. quand le spectacle est bon).

    Longue vie au Vel’

LAISSER UNE RÉPONSE