Quels accompagnements pour trouver sa voie professionnelle ?

Quels accompagnements pour trouver sa voie professionnelle ?

Afin de trouver sa voie professionnelle, Mathilde Forget, coach en reconversion professionnelle, détaille pour Travailler en Provence les différents dispositifs d’accompagnement accessibles à tout âge.

Experte sur le sujet de la vocation et de la reconversion professionnelle, Mathilde Forget accompagne les personnes désireuses de (re)trouver du sens dans leur carrière. Elle a ainsi conçu le Bilan de Sens©, une méthode spécifique, pragmatique, pour trouver sa vocation professionnelle en insufflant du sens dans son travail.

À lire aussi

Trouver sa voie professionnelle de nos jours est un vrai défi : des emplois disparaissent, de nouveaux métiers s’inventent, les parcours sont de plus en plus hétérogènes. Dans ce contexte, on entend souvent des personnes déçues, voire mécontentes, des accompagnements proposés pour l’orientation professionnelle, que ce soit au collège, au lycée… et même à l’âge adulte.

Quels dispositifs existent aujourd’hui pour trouver sa voie professionnelle ? Existe-t-il de nouveaux modèles, plus innovants et mieux adaptés aux attentes des générations actuelles ?

De l’orientation professionnelle à la réorientation professionnelle

L’orientation professionnelle s’envisage dès l’adolescence, puisque le choix de la filière scolaire pèse beaucoup sur les perspectives d’avenir : scientifique, littéraire ou technologique ? Arrivent ensuite les études supérieures, où déjà certains détours apparaissent. Puis la carrière professionnelle commence, et vient de plus en plus fréquemment un temps de réorientation professionnelle, volontaire ou contrainte, avec ou sans reprise d’une formation complémentaire.

Tout au long de ce parcours, il existe des dispositifs d’accompagnement pour aider à faire les bons choix et trouver sa voie :

  • Les conseillers d’orientation
    On les appelle plus exactement les conseillers d’orientation-psychologue (COP) et ils sont titulaires de l’Éducation nationale. En général, chaque établissement, collège ou lycée, a un COP que chaque élève peut rencontrer.
  • Les tests de personnalité
    En ligne ou par un professionnel certifié, ces tests revêtent un aspect ludique et permettent d’aider à mieux prendre conscience de ses grands traits de personnalité, autrement dit « mieux se connaître ». En se basant sur leurs résultats, des propositions de métiers déjà existants peuvent être formulées.
  • Les coachs en orientation professionnelle
    Ce sont des professionnels de l’accompagnement qui prennent en compte les aptitudes et les attentes de la personne, en les conjuguant à la réalité du marché professionnel.
  • Les bilans de compétences
    Les bilans de compétences concernent les personnes qui ont déjà une expérience professionnelle et qui souhaitent faire le point sur leur vie professionnelle, en vue ou non d’une reconversion professionnelle. Ils permettent de mettre en lumière les compétences déjà acquises, et d’en conclure un projet professionnel en se basant sur celles-ci.

Quelles sont les limites de ces dispositifs ?

Nombreuses sont les personnes perdues aujourd’hui en terme d’orientation professionnelle, mettant en lumière les limites des dispositifs d’orientation et de réorientation professionnelle existants. Parmi les frustrations les plus couramment rencontrées : des raccourcis trop évidents, par exemple : « Tu aimes les maths ? Deviens prof de maths ! » Ce n’est pas nécessairement le critère le plus pertinent pour le choix d’un métier.

Également, des étiquettes trop réductrices, qui enferment les profils dans des cases, au lieu d’ouvrir vers de nouveaux métiers ou des projets entrepreneuriaux ; une information insuffisante ou non actualisée sur les métiers d’aujourd’hui et de demain, l’évolution du marché et les choix réellement disponibles ; un manque de créativité et d’audace dans la proposition de métiers et du projet professionnel : la préconisation est souvent un simple transfert de compétences dans un secteur où il y a de l’emploi.

Vers de nouvelles approches en matière d’orientation et de réorientation professionnelle ?

Constatant les limites des dispositifs actuels pour s’orienter et se réorienter professionnellement, que peut-on proposer de nouveau, plus adapté en termes de questionnement, répondant aux envies des nouvelles générations et prenant en compte le contexte de demain ?

Il est nécessaire de proposer de nouvelles approches en matière d’orientation et de réorientation professionnelle qui concilient les contraintes du marché de l’emploi et du niveau de compétences, avec ce qui fait vibrer la personne et lui procure de la motivation au quotidien.

C’est le cas par exemple du Bilan de Sens©, spécialement créé en 2013, pour répondre à la quête de sens croissante. Trouver ce qui fait sens pour nous, ce à quoi on a envie de contribuer pour la société aujourd’hui et demain, et le projeter en termes de vocation professionnelle, pour faire émerger un projet concret et durable.

Une attention particulière doit donc être accordée quant au choix d’un accompagnement pour son orientation et sa réorientation professionnelle, car c’est un choix capital pour le reste de sa vie. Un mauvais aiguillage peut avoir de lourdes conséquences, tant du point de vue de la carrière, de la santé et des finances.

Quelle que soit la solution que vous privilégiez, engager cette démarche le plus tôt possible vous permettra de ne pas vous égarer ou de revenir sur le bon chemin au plus vite ! Une fois que l’on a trouvé sa vocation professionnelle, on pense toujours qu’on aurait dû le faire plus tôt !

Mathilde Forget


Pour plus d’informations ou toute demande, retrouvez les sites de Mathilde Forget : www.mathilde-forget.com et www.bilandesens.fr.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE