6 étapes clés pour préparer son stage à l’étranger !

Partir en stage à l’étranger, voilà une étape de la vie étudiante et de l’entrée dans la vie active de plus en plus plébiscitée par les étudiants. Afin que votre expérience soit un succès, Travailler en Provence et Sophie Cachard, rédactrice pour le blog Ready To Go, vous donne quelques conseils pour bien préparer votre départ et trouver le bon stage !

En plus de vous apporter une expérience professionnelle importante, vous adapter dans un nouvel environnement culturel et de travail saura mettre en exergue vos qualités humaines et démontrer que vous êtes une personne indépendante, débrouillarde, autonome mais aussi que vous avez su saisir l’importance de vous ouvrir sur le monde.

check-list-preparation-voyage-etranger

1. Chercher au bon endroit

Il est toujours bon de se poser la question « où faire son stage à l’étranger ? ». Pour y répondre, plusieurs critères sont à prendre en compte, notamment le budget requis et le coût de la vie dans votre future destination, mais aussi la dynamique du marché de l’emploi et les opportunités de stages dans votre domaine de spécialité.

Par exemple, si vous recherchez un stage dans la finance, sachez que la concurrence sera rude à Londres, mais à l’inverse, il sera plus facile d’en trouver un à Édimbourg qui est le quatrième centre de gestion d’actifs d’Europe pour le commerce et la finance. Votre expérience sera d’autant plus gratifiante, car si les entreprises cherchent activement des stagiaires, cela veut dire que vous aurez plus de responsabilités !

2. Prendre le temps de faire ses papiers

La première chose à faire est de vérifier les formalités nécessaires de votre passeport pour vous rendre dans votre futur pays. Veillez à ce que votre passeport soit :

  • Biométrique,
  • Valable (10 ans pour les + de 18 ans et 5 ans pour les moins de 18 ans),
  • Encore valable durant 6 mois après la date d’entrée prévue sur le territoire,
passeport-carte-visa-europe-monde
Quel visa pour quel pays ? (Cliquez pour agrandir).

Pour des destinations comme les États-Unis ou l’Asie, comptez au minimum 4 mois à l’avance pour les démarches de visa. Selon l’étude de Hanley & Partners, la France est classée troisième, à égalité avec l’Espagne, la Finlande, l’Italie et le Royaume-Uni, en termes de liberté de voyages internationaux.

Si vous restez dans l’Union européenne, demandez votre CEAM (Carte Européenne d’Assurance Maladie) au moins 10 jours avant votre départ sur le compte d’assurance-maladie à laquelle vous souscrivez. La demande peut aussi être faite par téléphone au 3646.

conseil-assurance-voyage-stage-etranger

3. Se renseigner sur la culture du pays

Saviez-vous que si vous mettez vos mains sur les hanches devant un Indonésien il peut penser que vous voulez vous battre avec lui ? Au Japon, se moucher en public est très mal perçu, surtout dans un mouchoir en tissu ! Le mouchoir sert à s’essuyer les mains après les avoir lavées uniquement et se moucher propage les microbes, ce qui vous causera des regards noirs. Ou bien, au Canada, les filles draguent autant que les garçons (car l’égalité de genre n’est pas qu’une idée) alors ne soyez pas surpris si une belle demoiselle vous aborde !

Chaque pays est tissé d’habitudes particulières, il est bon de se renseigner avant le départ pour éviter les déconvenues !

preparer-son-stage-etranger

4. Faire les bonnes démarches pour trouver un logement

La question du logement à l’étranger n’est pas négligeable. Demandez à votre futur employeur si l’entreprise dispose d’un service pour vous aider, ou si cela est prévu dans votre contrat. Si vous êtes encore étudiant, vous pouvez vous adresser aux universités locales proposant très souvent des chambres en cité universitaire. Un bon moyen pour se loger à moindres frais et rencontrer du monde.

Si cela n’est pas possible, commencez toujours par vous loger temporairement dans un hôtel ou une auberge de jeunesse et de chercher une fois sur place en regardant les sites de location du pays, mais aussi dans les journaux et en vous rendant sur les petits tableaux d’affichage des universités.

trouver-logement-stage-etranger

5. La question du compte bancaire à l’étranger

Il n’est pas rare que vous soyez obligé d’ouvrir un  nouveau compte si votre stage est rémunéré. La première chose est de se renseigner pour savoir si votre banque en France a un partenaire dans le pays. Ceci pourrait vous faciliter les démarches.

Si ce n’est pas le cas, ou si la banque proposée ne vous intéresse pas, comparez les offres des différentes banques. En général, les papiers demandés sont une pièce d’identité, une attestation de domicile et une copie de votre contrat de stage. À noter qu’il vous sera très souvent requis de faire un premier virement sur votre nouveau compte pour pouvoir l’activer.

6. Profiter !

Découvrir une nouvelle culture et rencontrer des gens inspirants peut vous donner l’envie de changer et vous développer personnellement. Dessinez ce que vous voyez, écrivez vos expériences folles, prenez des photos ! Aussi, le meilleur moyen de comprendre une culture est d’imiter les habitudes des habitants et de vivre comme eux. S’intéresser à la culture, est le moyen de s’immiscer profondément dans leur manière de vivre : achetez des livres du pays, allez dans les musées, au cinéma, regardez des émissions ou des shows télévisés, mangez comme eux, pliez-vous aux coutumes et vous apprendrez rapidement.

N’oubliez pas « si fueris Romae, Romano vivito more; si fueris alibi, vivito sicut ibi » qui signifie  « Si tu es à Rome, vis comme les Romains ; si tu es ailleurs, vis comme on y vit ». Cette expression est attribuée à Ambroise de Milan au IVe siècle lorsqu’Augustin lui aurait demandé si le jour de repos devait se prendre le samedi comme à Milan ou le dimanche comme à Rome. Ambroise lui répondit de s’adapter aux coutumes du pays qu’il visitait, donc de faire comme à Milan.

Article en collaboration avec Sophie Cachard, rédactrice pour Ready To Go


Pour plus d’informations, nous vous conseillons de vous renseigner sur le site internet du CIDJ (Centre d’information et de documentation jeunesse) ou prendre directement rendez-vous avec eux. Le site CRIJPA (Conseil Régional Information Jeunesse) et Ready To Go peuvent vous éclairer sur cette question.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE