Sardine Trophy – Le concours dédié aux startups dévoile ses 10 finalistes !

Sardine Trophy – Un concours dédié aux startups pour encourager leurs innovations !

10 startups valorisant les activités maritimes viennent d’être sélectionnées pour la finale du Sardine Trophy. En septembre prochain, elles pitcheront devant un jury pour montrer la qualité de leur innovation et tenter de gagner ce concours, avec de très belles récompenses à la clé.

L’idée de créer le Sardine Trophy est venue d’un constat simple : le domaine maritime a constamment besoin de solutions innovantes pour servir les navires. « Dans notre métier, on est toujours en recherche d’innovation car, si les quais restent les mêmes au fil du temps, la manœuvre des grands navires, elle, est différente et doit donc s’adapter », explique Jean-Philippe Salducci, président du syndicat des pilotes de Marseille-Fos et co-fondateur du concours avec Gilles Teisseyre, président d’Arcturus Rhône Méditerranée.

Amis de longue date et passionnés par la mer, Jean-Philippe Salducci et Gilles Teisseyre ont ainsi imaginé Sardine Trophy avec la volonté d’accompagner sur le long terme les jeunes à se lancer dans l’économie maritime et à encourager leurs innovations qui préparent les générations futures.

sardine-trophy-concours-startup-innovante
© Greaty

Un concours en trois étapes

Les start-ups porteuses d’un projet dans le domaine maritime, que ce soit dans le secteur de l’économie, de l’écologie ou même des sports, ont eu jusqu’au 2 juin dernier pour envoyer leur candidature. Le 13 juin, le jury présidé par Sabine Roux de Bézieux, présidente de la Fondation de la Mer, et composé de quatre personnalités du domaine maritime s’est réuni pour choisir les 10 startups finalistes :

  • Boarding Ring – Les lunettes à inertie pour éviter le mal de mer
  • BuyCo – Rassembler autour d’une plateforme digitale collaborative tous les acteurs de la chaine logistique maritime pour simplifier, viabiliser et accélérer leurs échanges.
  • DNG Solution Conçoit – Développe et commercialise des drones nautiques gonflables à propulsion électrique (Speed Rescue, Speed Survey).
  • FORSSEA Robotics – Conception et fabrication de solutions robotiques sous-marines innovantes telles que le 1er connecteur sous-marin autonome.
  • Iadys – Conçoit, développe et fabrique des solutions innovantes dans le domaine de l’AI et de la robotique, au service de l’environnement.
  • Navily – Application mobile du 1er guide côtier communautaire
  • Optemar – Développe une solution unique de pilotage des moteurs de grandes puissances équipant les navires de commerce pour réduire la consommation et l’émission polluante aérienne.
  • Pythéas Technology – Développe un nouveau type de génératrice d’énergie adaptée aux mouvements lents et variables pour appliquer aux énergies renouvelables.
  • Reverso – Construction de voilier modulaire compact, démontable et accessible à tous.
  • Voilavion – Création et commercialisation de bateaux à fois stables, simples et solides à l’usage d’un large public avec système de gréement inclinable.

Les 10 start-ups finalistes navigueront, le 14 septembre prochain, jusqu’à la Base des Pilotes aux îles du Frioul pour la dernière étape. Au cours de l’après-midi, chaque porteur de projet sera accompagné par des parrains, à savoir des chefs d’entreprise, et devra, avec leur aide, convaincre le jury et les participants de la qualité de l’innovation proposée afin d’être le lauréat du Sardine Trophy.

À gagner : 8 000€ et un accompagnement sur-mesure

Le lauréat de cette première édition du Sardine Trophy se verra remettre :

affiche-sardine-trophy– Un chèque de 8 000€,
– Un portefeuille d’expertises d’une valeur de 130 000€ : pendant un an, la start-up vainqueur pourra mobiliser à tout moment l’expertise de l’ensemble des partenaires du Sardine Trophy gratuitement et selon ses besoins. Les cabinets partenaires s’engagent à offrir des conseils opérationnels adaptés aux besoins de la start-up dans leurs domaines d’activité (développement de marché, business Plan et suivi comptable, recherche de financements publics, conseil juridique, stratégie de communication etc),
– Un accès à un réseau d’entrepreneurs et d’investisseurs, puisque plus de 60 chefs d’entreprise seront présents le jour de la finale du Sardine Trophy.

Après l’huître, la sardine !

Si 2017 marque la première année du Sardine Trophy, le concours a toutefois un grand frère. En effet, en 2015, l’équipe a déjà organisé « l’Oyster Trophy » (qui signifie « huître » en anglais ) dans le Bassin d’Arcachon, sur le même principe. Face au succès de l’événement, l’idée vient alors d’exporter le concept à Marseille et de le spécialiser au domaine maritime. « Marseille est historiquement le port de la France. C’est l’emblème de l’économie maritime dans le pays. C’était donc logique pour nous de centrer le concours sur ce domaine-là », met en avant Gilles Teisseyre.

salducci-teisseyre-sardine-trophy
Jean-Philippe Salducci et Gilles Teisseyre, fondateurs du Sardine Trophy © Greaty

Rendez-vous sur le site internet de Sardine Trophy (www.sardinetrophy.com) pour suivre l’actualité du concours !

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE