13 Habitat s’engage pour l’emploi des jeunes en difficulté

13 Habitat s’engage pour l’emploi des jeunes en difficulté

Le bailleur social 13 Habitat et l’École de la Deuxième Chance de Marseille ont signé, mercredi 10 mai, une convention de coopération. Le but ? Permettre aux jeunes de l’établissement de formation de découvrir les métiers liés au bailleur social, les aider dans leurs démarches de recherche d’emploi et leur proposer des stages voire des contrats en alternance.

Jean-Louis Reiffers, président de l’École de la Deuxième Chance de Marseille, et Lionel Royer-Perreaut, président de 13 Habitat, ont ainsi signé ce partenariat d’une durée d’un an. Pour ce dernier, le rôle d’un bailleur social en 2017 n’est plus seulement de construire des logements sociaux et d’entretenir le bâti existant. « Il faut aussi avoir une politique forte en matière de lien social. Cela passe par toute une série d’actions pour rapprocher notre public de la culture, des activités sportives autres que le football mais aussi des offres de formations existantes », a mis en avant Lionel Royer-Perreaut.

Une convention pour mieux relier enseignement et entreprise

Dans le cadre de cette convention, 13 Habitat s’engage à mettre en œuvre plusieurs actions en faveur des jeunes adultes de l’École de la Deuxième Chance de Marseille, qui sont généralement sortis du système scolaire depuis au moins un an, sans diplôme ni qualification. Ces derniers, sur la base du volontariat, vont par exemple bénéficier de périodes d’immersion de deux à quatre semaines au sein du bailleur social ou encore participer à des sessions de présentation des métiers exercés à 13 Habitat et qui concernent aussi bien l’accueil, que les services ou les entretiens généraux de plomberie, électricité ou encore maçonnerie.

En fonction de la motivation et de l’implication manifestées par les stagiaires et selon les besoins en recrutement de 13 Habitat, ces stages d’immersion et de découverte pourront éventuellement être suivis de contrats de droit commun ou de contrats en alternance.

Des salariés de 13 Habitat auront également un rôle de tuteur pour certains élèves de l’École de la Deuxième Chance et pourront les appuyer pour travailler leur recherche d’emploi, préparer des entretiens professionnels, mettre leur réseau à leur disposition, etc. « Cette convention permet de casser la dichotomie qui existe entre le monde de l’enseignement et celui de l’entreprise », souligne Jean-Louis Reiffers.

signature-partenariat-13habitat-ecole-deuxieme-chance
Lionel Royer-Perreaut, président de 13 Habitat et Jean-Louis Reiffers, président de l’École de la Deuxième Chance de Marseille © AP

Des actions aussi en faveur du public de 13 Habitat

En plus des actions à l’égard des jeunes déjà scolarisés à l’École de la Deuxième Chance, le but de la convention est aussi de permettre aux habitants de 13 Habitat de découvrir l’institut de formation et les possibilités qu’il représente. « Beaucoup de jeunes, qui sont en situation de décrochage scolaire, ne connaissent pas l’École de la Deuxième Chance et ne sont pas au courant qu’il existe des systèmes plus souples que l’école et qui sont basés sur le volontariat. Le but est donc aussi de mieux informer notre public sur ce qu’est l’École de la Deuxième Chance », explique Lionel Royer-Perreaut.

Pour le moment, l’École de la Deuxième Chance est basée dans le quartier de Saint-Louis (15e), avec deux antennes dans les 2e et 10e arrondissements de Marseille et une autre antenne à Miramas. Plus de 850 stagiaires ont été suivis en 2016, répartis à parts égales entre hommes et femmes. D’ici 2019, une deuxième école ouvrira ses portes à Marseille dans le quartier de la Pauline (9e). Une ouverture très attendue par Lionel Royer-Perreaut qui y voit une opportunité supplémentaire pour le public de 13 Habitat qui ne vit pas dans les quartiers Nord de mieux profiter des formations de l’École de la Deuxième Chance.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE