EasyJet ouvre 3 nouvelles destinations au départ de Marseille en 2017

EasyJet ouvre 3 nouvelles destinations au départ de Marseille en 2017

La compagnie aérienne low-cost EasyJet ouvre cette année trois nouvelles lignes entre Marseille et Londres Luton, Genève et Venise. Des destinations supplémentaires qui vont permettre à la compagnie d’assurer 215 vols en plus par an au départ ou vers Marseille.

Avec ces trois nouvelles lignes, EasyJet propose désormais 10 destinations au départ de la Cité Phocéenne : Londres Gatwick, la ligne historique de la compagnie low-cost à Marseille, et désormais Londres Luton, Bristol, Manchester, Berlin, Glasgow, Amsterdam, Bordeaux, Venise et Genève. Un développement récent puisque, jusqu’en 2014, EasyJet ne disposait que de deux lignes à Marseille.

« Avec 3% de parts de marché à Marseille, l’avenir est à nous ! » a ainsi lancé François Baccheta, directeur général d’EasyJet pour la France, lors de la présentation des trois nouvelles lignes. Des ouvertures qui vont augmenter le nombre de vols et de sièges pour la compagnie, avec respectivement 215 vols et 228 000 sièges supplémentaires en 2017. EasyJet devrait ainsi franchir, cette année, la barre des 2,5 millions de passagers transportés depuis le démarrage de son activité à Marseille il y a 15 ans.

Trois nouvelles destinations toute l’année

Contrairement à l’année dernière où EasyJet avait ouvert une ligne régionale entre Marseille et Bordeaux, sur le constat qu’il n’y avait jusqu’à présent aucune « jonction à tarif grand public entre les régions » du pays, la compagnie a ciblé cette année de grandes destinations touristiques et économiques :

  • Londres Luton, 4 vols par semaine, à partir du 13 février, afin d’étendre la desserte de Londres et notamment le nord de la ville et renforcer les liens économiques et touristiques avec Marseille,
  • Genève, 3 vols par semaine, à partir du 28 mars, pour répondre aux besoins des entreprises marseillaises d’être connectées aux grandes capitales européennes,
  • Venise, 4 vols par semaine, à partir du 12 mai, puisqu’il s’agit de la « première destination touristique italienne » d’après François Baccheta,

Si le choix de futures destinations n’est pas encore établi, EasyJet réfléchit tout de même à quelques villes comme Hambourg, Bâle, Belfast ou Copenhague. Reste toutefois qu’il est plus facile pour la compagnie d’ouvrir des lignes entre des villes dont au moins une lui sert de base, à savoir de lieu où elle garde ses avions. En France, la compagnie low-cost dispose de cinq bases à Lyon, Toulouse, Nice et Paris (Orly et Charles de Gaulle) et 22 autres en Europe.

Pour autant, la compagnie a insisté sur sa volonté de développer les liaisons intérieures en France et de prochaines destinations « intramuros », à l’instar de celle entre Marseille et Bordeaux, pourraient ainsi voir le jour dans le futur.

vol-avion-marseille-voyage
EasyJet souhaite développer les liaisons intérieures en France dans le futur.

Quels impacts pour l’économie et le tourisme ?

Avec trois lignes supplémentaires à Marseille, le nombre d’emploi au niveau de l’Aéroport Marseille Provence va indubitablement augmenter. Toutefois, il est difficile d’en quantifier le nombre. « Ces ouvertures vont permettre de créer 50 à 100 emplois directs, mais tout dépendra de l’heure à laquelle les vols partiront ou arriveront. Si c’est pendant les heures creuses, on arrivera à gérer le nombre de passagers supplémentaires avec les moyens actuels, par contre si c’est pendant les heures de pointe, on aura besoin de plus de monde », explique Pierre Régis, président du directoire de l’Aéroport Marseille Provence (AMP).

À cela s’ajoutent 500 emplois indirects qui seront créés si EasyJet atteint son objectif de faire voyager 500 000 passagers par an sur ces lignes. « Avec la ligne Marseille-Genève par exemple, on attend 100 000€ de retombées économiques supplémentaires par mois grâce aux dépenses touristiques », conclut Julien Boullay, Directeur Marketing et Communication de l’Aéroport Marseille Provence.


Pour aller plus loin

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE