Découvrez l’histoire de l’Évêché, l’Hôtel de Police de Marseille

L’Hôtel de Police de Marseille, commissariat central de la cité phocéenne, est aussi connu sous le nom d’Évêché. Mais pourquoi un tel nom ? Partez à la découverte d’une histoire emblématique.

C’est aux pieds du quartier du Panier et en face de la cathédrale de la Major que l’on trouve le mythique Hôtel de Police marseillais : l’Évêché. Une appellation qu’il a directement héritée de son passé.

L’histoire commence en 1620… sous le règne de Louis XIV

Avant le 17e siècle, le terrain qui abrite aujourd’hui l’Hôtel de Police, accueillait une ancienne fonderie où étaient fabriqués notamment des cloches et des canons. En 1620, le terrain est réquisitionné pour servir de résidence à l’évêque de Marseille, Artus Despinay de Saint-Luc, qui s’y fait construire un nouveau palais épiscopal.

porte-entree-classe-monument-historique
Le portail monumental, comme les façades et toitures, est inscrit au titre des monuments historiques © AP

Un tel édifice, qui fait office de demeure de l’évêque, n’existait plus à Marseille depuis le début du 16e siècle, lorsque les troupes impériales commandées par le duc de Bourbon ont détruit celui qui se trouvait près des remparts du Moyen-Âge.

La place de la Fonderie se révèle d’ailleurs idéale pour un futur palais, de par sa proximité avec la cathédrale de la Major. Bien que le roi accepte la requête de l’évêque dès 1621, le projet a été long à mettre en place en raison du décès de ce dernier. Son successeur, l’évêque Étienne de Puget, prend la relève et réussi à lancer les travaux du palais seulement 20 ans plus tard, en 1648. Il faudra encore attendre 20 ans et un nouvel évêque, Toussaint de Forbin-Janson, pour que l’édifice soit terminé.

vue-major-entree-hotel-police
Vue sur la Cathédrale de la Major depuis l’Évêché © AP

Un palais qui connait de nombreuses évolutions entre le 18e et le 20e siècle

Au fil des décennies et des siècles, le palais épiscopal connaît des évolutions architecturales comme l’établissement d’une galerie au 18e siècle ou encore un remaniement au 19e siècle, au moment de la construction de la nouvelle Major. Quant à sa fonction actuelle d’Hôtel de Police, c’est en 1908 qu’elle entre en vigueur, en application de la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation de l’Église et de l’État. L’édifice originel étant trop petit pour héberger l’ensemble des services de police, un bâtiment moderne lui est ajouté en 1950.

hotel-police-eveche-monument
À gauche, l’extension moderne de l’Évêché construite dans les années 1950 © AP

À noter que les façades et toitures ainsi que le monumental portail qui donne sur la rue de l’Évêché ont été inscrits au titre des monuments historiques par arrêté du 7 septembre 1978. Le bâtiment n’est pas ouvert à la visite, sauf en de rares occasions comme parfois lors des Journées européennes du Patrimoine.


ADRESSE

2 rue Antoine Becker, 13002 Marseille

COMMENT SE RENDRE À L’ÉVÊCHÉ ?

En vélo

  • Station Quai du Port
  • Station Boulevard du Littoral MuCEM

En bus

  • Arrêt La Major (ligne 49 depuis la station de métro Vieux-Port, ligne 1)

À VOIR À PROXIMITÉ


Découvrez les autres monuments emblématiques de Marseille

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE