En Provence, les habitants boudent le vélo et préfèrent la marche

D’après une étude révélée hier, mardi 17 janvier, par l’Insee Paca, le vélo est peu utilisé par les habitants de la région PACA (Provence Alpes Côte d’Azur) pour les déplacements domicile – travail. Si la voiture reste reine, les modes de transports doux, et notamment la marche, ont eux aussi la côte.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, seuls 1,3% des actifs ayant un emploi se rendent au travail en vélo, d’après une étude réalisée par l’Insee PACA grâce aux résultats fournis par l’enquête de recensement de l’année 2015. Le vélo est ainsi le moyen de transport le moins utilisé par les travailleurs dans leur trajet domicile-travail dans la région. Pour comparaison, au niveau national, le vélo est utilisé par 1,9% des actifs ayant un emploi. En province, son utilisation s’élève à 2% et se trouve même supérieure à l’usage des deux-roues motorisé (1,6%).

Cette étude est la première du genre portant sur l’utilisation du vélo dans les déplacements domicile-travail, les précédents recensements ne faisant pas auparavant de différence entre les deux-roues à moteur et ceux sans moteur. « Fondées sur une seule année d’enquête, ces nouvelles informations ne peuvent être exploitées qu’à des niveaux agrégés », tient à préciser l’Insee PACA.

À lire aussi

Les modes doux et la marche sollicités sur les trajets courts

Utilisés dans 8,9% des cas, les modes de transports doux (vélo, marche, patinette, rollers) ont plutôt la côte en PACA, un peu plus qu’au niveau national (8,2%). Et plus particulièrement la marche qui constitue un mode de déplacement « relativement courant » dans les navettes domicile-travail dans la région d’après l’Insee. Parmi les régions de France métropolitaine, seuls les actifs de Corse y ont davantage recours.

Là où les modes doux se démarquent encore plus, c’est surtout concernant les trajets de cinq kilomètres maximum entre le domicile et le lieu de travail. Dans ces cas-là, 17,4% des actifs se déplacent en vélo ou à pied. Parmi eux, beaucoup préfèrent choisir l’option marche : les marcheurs sont en effet six fois plus nombreux que les cyclistes.

Une fois que les trajets dépassent les six kilomètres, les modes doux sont par contre rarement utilisés pour se rendre au travail. À noter également que la voiture reste le moyen de transport le plus utilisé dans tous les cas de figure, par un peu plus de 7 actifs sur 10, suivie ensuite par les transports en commun (10,3% des cas).

mode-transport-trajet-travail-paca
Cliquez pour agrandir © AP

Le vélo, plus utilisé par les urbains et les hommes

Sans grande surprise, autant au niveau national que régional, la pratique du vélo pour se rendre au travail est un phénomène essentiellement urbain. Les actifs résidant dans les villes-centres des grands pôles urbains utilisent deux fois plus le vélo pour aller travailler que ceux qui habitent dans les autres types d’espaces. Mais là encore, la pratique du vélo est moins courante qu’ailleurs : 2,1% contre 4% au niveau national.

Enfin, si l’âge a peu d’influence sur l’utilisation du vélo dans les déplacements domicile-travail, les hommes y ont plus fréquemment recours que les femmes (1,7% contre 0,9%). Ces dernières se déplacent ainsi plus souvent en transports en commun (12,8% contre 7,8%) et à pied (9,3% contre 6%).

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE