MPM met le paquet sur les transports et la voirie

Le conseil de communauté de Marseille Provence Métropole, l’équivalent d’un conseil municipal à l’échelle des 18 communes de MPM, s’est tenu ce matin au siège du palais du Pharo (7e). Il s’agit du dernier en la matière car comme vous le savez, la métropole Aix-Marseille-Provence sera créée à compter de janvier 2016. Animé par son président Guy Teissier, le conseil a tenu toutes ses promesses avec de nombreuses annonces. La première et non des moindres, il n’y aura pas d’augmentation d’impôts en 2015 pour les « métropolitains ». Une annonce qui contraste avec celle de Jean-Claude Gaudin quelques jours auparavant. 

Conseil communautaire © DR

conseil-communaute-mpm-pharo

Au total, le budget prévoit des investissements à hauteur de 345 millions d’euros, parmi lesquels on retrouve :

  • Le chantier de la L2 à hauteur de 57 ,1 millions d’euros
  • L’extension du réseau de transports métro et tramway soit 36,6 millions d’euros
  • L’extension du réseau de Bus à haut niveau de service (BHNS) soit 10,8 millions d’euros

Les priorités de 2015

Parmi les priorités d’action de cette année, le président a insisté sur la stabilisation de l’enveloppe des investissements à un peu plus de 60 millions d’euros sur l’ensemble du territoire. Avec deux axes principaux : la voirie et un effort très important sur les pôles technologiques, les zones artisanales ou encore sur les zones d’activités. Une enveloppe de 10 millions supplémentaire sera affectée à des travaux de voirie.

Autre grande action en perspective, le renouvellement des rames du métro qui démarre fin 2015. Elles seront installées dans le temps, car il s’agit d’une somme faramineuse de 500 millions d’euros.

Enfin, le lancement du Boulevard Urbain Sud, côté St-Loup, la requalification du Jarret en boulevard urbain, à partir de 2016.

Le futur pôle d’échange du Capitaine Gèze © Carta et associés

pole-echange-capitaine-geze-marseille-700x350

Le tramway étendu vers le Nord et le Sud

Côté transports en commun, le président de MPM a annoncé qu’il allait prolonger le tramway sur 11 kilomètres, soit « 5,1 km au Nord, 5,5 km au Sud avec une première section de travaux Arenc-Capitaine Gèze de 1,9 km et de l’autre, Castellane-La Gaye« . Une aire de stockage des rames de tramway sera aménagée à la station Dromel. 

Côté rue de Rome, le chantier touche à sa fin et la mise en service de la jonction « Castellane – Canebière » est prévue en mai prochain. Pour tout savoir sur ce projet, c’est par ici

Le tramway rue de Rome / Canebière © DR

tramway-rue-rome-marseille

Le changement des rames de métro. Enfin !

MPM s’est engagé à investir 46 millions d’euros HT d’ici la fin de l’année 2023 pour le renouvellement des rames et des systèmes d’exploitation du métro. Après la réalisation d’une série d’études préalables l’an dernier, la collectivité vient de donner le coup d’envoi opérationnel du projet en lançant une consultation de maîtrise d’oeuvre pour sélectionner le groupement qui pilotera ce chantier de 9 ans.

Le prestataire devra notamment prendre en charge le remplacement des rames du métro, mises en service pour la plupart entre 1977 et 1984. L’arrivée du nouveau matériel roulant sera également l’occasion d’une petite révolution sur les rails du réseau de la RTM : dans son appel à candidature, MPM précise que les nouvelles rames seront à pilotage automatique.

Le groupement lauréat qui sera retenu à la fin de l’année devra définir le cahier des charges de ce marché dont la note s’annonce très salée : 500 millions d’euros.

Un village d’entreprises dans l’anse du Pharo

L’aménagement d’un village d’entreprise dans l’Anse du Pharo permettra à la fois de conserver l’activité des 9 entreprises déjà présentes sur place, mais aussi de dépolluer le site et de faire un grand nettoyage des espaces laissés à l’abandon. L’objectif est de renforcer la  spécialisation de ce petit havre de paix dans les activités de plaisance.

Il  a  été  décidé de  nettoyer  les  parties  terrestres  inoccupées  de  l’Anse  et  de  les  dépolluer  (travaux  s’achevant  à  la   fin  du  premier  semestre  2015  pour  un  montant  déjà  voté  d’environ  800 000€) et de   spécialiser   cette   anse   sur   les   activités   de   plaisance,   en confortant   d’une   part   les   entreprises   existantes  Voileries  Phocéennes,  chantier  Borg…  en  leur  permettant  de  s’agrandir  et  d’autre  part   sur  les  espaces  libres,  d’autoriser  l’implantation  de  nouvelles  entreprises  de  ce  secteur.

anse-pharo-marseille

Commentaires Facebook

3 COMMENTAIRES

  1. La communauté (MPM) se réveille-t-elle enfin ?
    Comparativement à d’autres métropoles françaises (Lille, Nantes, Bordeaux, Strasbourg, Rennes, …), l’agglomération marseillaise a accumulé un retard considérable dans différents domaines (infrastructure de transport, aménagement du territoire, services collectifs), ce qui nuit à son attractivité nationale, mais également internationale. Et pourtant, les atouts sont nombreux pour faire de Marseille « a place to be » !

  2. Espérons que cela bouge enfin et qu’il soit plus facile de prendre les transports qu’actuellement.
    Ca permettrait pe aux marseillais de lâcher leur voiture…

  3. Des infos à propos de la norme handicape pour les transports en commun (et surtout les métros qui ne sont pas doté d’ascenseurs) ?
    Espérons, comme le dit FabFab, que la communauté se réveille enfin…

LAISSER UNE RÉPONSE