Danielle Milon mobilise les élus de tous bords pour sauver les offices de tourisme

Sous l’impulsion de Danielle Milon, maire de Cassis, vice-présidente au Tourisme de la Métropole et présidente de Bouches-du-Rhône Tourisme, plusieurs députés locaux ont déposé un amendement à la loi NOTRe pour que les communes classées puissent conserver un Office de tourisme communal. En effet, la loi prévoit qu’au 1er janvier 2017, toutes les métropoles de France récupèrent la gestion des offices de tourisme. 

Cette démarche de la « Madame Tourisme du Département » est l’une des mesures importantes en terme d’attractivité touristique qu’il convient de souligner, car elle témoigne de la volonté retrouvée de jouer collectif, Gauche et Droite confondues, au sein de la Métropole Aix Marseille Provence.

Empêcher la fermeture des offices de tourisme des stations classées est le « gage d’un maintien d’investissements, de ressources, de dynamisme économique permettant d’accroître la compétitivité de l’ensemble du territoire dans ce secteur« , selon Danielle Milon. Dans notre Métropole, le label Station classée concerne les villes d’Aix-en-Provence, Carry-le-Rouet, Cassis, Istres, La Ciotat, Marseille, Martigues et Salon-de-Provence.

Le label « Station classée » est attribué aux stations balnéaires, thermales, climatiques, de tourisme et de sports d’hiver et d’alpinisme qui mettent en œuvre une politique d’accueil et d’animation touristique de qualité. Elles ont l’expertise de leur territoire, ce qui n’est pas le cas des Métropoles, dont l’échelon de gouvernance n’est pas adapté à ce sujet, selon les protagonistes de l’amendement : Valérie Boyer (Les Républicains – LR), Jean-David Ciot (Groupe Socialiste Ecologiste et Républicain – SER), Bernard Deflesselles (LR), Henri Jibrayel (SER), Christian Kert (LR), Bernard Reynes (LR), Guy Teissier (LR) et Dominique Tian (LR).

Un amendement qui a ensuite été porté à l’Assemblée Nationale par les deux députés locaux Dominique Tian et Jean-David Ciot.

danielle-milon-tourismeDanielle Milon s’est exprimée à notre micro pour montrer sa satisfaction « C’est un sujet très important pour les offices de tourisme communaux des villes classées, car il faut qu’ils continuent le travail qu’ils accomplissent depuis 20 ans, dans la proximité, dans l’écoute et dans l’authenticité. Chacun défend un morceau de territoire complémentaire mais complètement différent. Donc c’était très important que toutes les stations classées de la Métropole puissent garder leurs offices de tourisme, au même titre que toutes les autres communes classées de France. Je tiens à remercier particulièrement Dominique Tian et Jean-Davis Ciot, qui n’ont pas hésité à monter au créneau face au gouvernement sur ce sujet et notamment le Ministre Jean-Michel Baylet, qui ne voulait pas que l’on touche à la loi« .

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE