Le Marseillais de la semaine accélère la popularité marseillaise auprès des Chinois !

humans-of-marseilleMade in Marseille s’associe chaque mercredi à Humans Of Marseille pour vous proposer le portrait du « Marseillais de la semaine » à travers une anecdote insolite ou renversante. Cette semaine, rencontre avec un hôtelier pas comme les autres qui accélère la côte de popularité marseillaise auprès des Chinois !


Je gère une auberge de jeunesse à Bonneveine et il y a un an et demi, une jeune fille d’origine chinoise est arrivée à l’accueil totalement affolée.
Elle essaye de nous expliquer qu’elle est arrivée sur Marseille en train dans la journée mais qu’elle a perdu son sac avec tous ses papiers dedans : plus de papiers, plus de moyen de paiement, plus de tel. Elle était totalement effondrée.

Naturellement, on lui a proposé en Anglais de l’héberger et de lui offrir le couvert gratuitement le temps qu’elle trouve une solution et qu’elle refasse ses papiers, ce qui est logique vu sa situation.
Mais elle n’a pas eu l’air de comprendre. On a dû lui répéter 5 – 6 fois qu’on l’accueillait et que c’était normal, elle n’allait pas dormir dans la rue, et à chaque fois, elle marquait une pause puis nous redemandait, comme pour s’assurer qu’elle comprenait bien. Apparemment un hôtel qui héberge une personne en galère gratuitement était impensable pour elle.

Elle est restée quelques jours et a pu refaire des papiers et régler le problème, et elle est rentrée en Asie. Au bout d’une semaine, alors qu’on y pensait plus, on reçoit une lettre de remerciements de sa part, avec une photo d’elle et un règlement pour les frais d’hébergement. Et apparemment, malgré cette galère, elle a pu profiter un peu de son escale et est ravie d’avoir « pu découvrir un peu notre culture » ! »

auberge-jeunesse-bonneveine________________

« I manage a youth hostel to Bonneveine and one year ago, a Chinese girl arrived at the reception terrified. She tries to explain that she arrived on Marseille by train earlier in the day but that she lost her bag with all her papers inside : no more ID, no more money, no more phone.
Naturally, we proposed in English to feed and accommodate her for free until she finds a solution, which seems logical. But she didn’t seem to understand us. We had to repeat 5 – 6 times that we welcome her and that it was normal, we can’t let her sleep in the streets, and every time, she paused then asked once again, as to make sure that she understood well.
Apparently a hotel accommodating a person in need was unthinkable for her. She stayed a few days and could redo her papers and solve the problem, and she went back home in Asia. At the end of week, we received a letter from her with a photo and a payment for the hosting.
And apparently, in spite of this bold adventure, she was able to enjoy her stopover and was happy to have been able to discover some parts of our culture »!

Portrait by : HofM ( Anywhere Anytime Photography)

#humansofmarseille

Plus d’infos sur les auberges de jeunesse à Marseille

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE