À la rencontre d’une famille (presque) zéro déchet !

Rencontre avec une famille zéro déchet

Jérémie et Bénédicte ont fait le choix depuis plus d’un an de devenir une famille zéro déchets. Une démarche qui séduit de plus en plus les jeunes parents. En témoigne d’ailleurs leur initiative :sortir un livre sur leur nouvelle vie, préfacé par Nicolas Hulot. Nous les avons rencontré. Reportage.

Jérémie et Bénédicte sont de jeunes parents. Ils ont récemment décidé d’arrêter de consommer sans compter. D’abord pour préserver la planète. Mais, ils se sont vite rendu compte des autres bienfaits qu’un tel mode de vie entraîne et aujourd’hui ne ferait machine arrière pour rien au monde : plus de goût pour les aliments, une meilleure santé pour eux et leurs enfants et une sensation de bien-être au quotidien tout simplement. Autre nouveauté dans leur vien: ils ont produit seulement 10 kg de déchets en une année, quand une famille traditionnelle de quatre personnes jette près de 300 kg de déchets par an.

dechet-mer-mediterranee-operation-collecte
Une opération pour nettoyer la mer où certains de nos déchets se retrouvent.

Consommation locale pour budget réduit

La famille a fait le choix de changer radicalement ses logiques d’achat. Si auparavant elle faisait ses courses dans les supermarchés, c’est désormais chez un producteur bio, un boucher, un fromager et une épicerie de vrac qu’elle se fournit en produits locaux, frais et de saison. Quant à l’hygiène tout est fait maison, des produits corporels aux cosmétiques. Y compris les produits ménagers grâce à du bicarbonate, du vinaigre, du savon de Marseille et des huiles essentielles.

Rapidement, le couple s’est rendu compte que son budget s’est réduit. Et de façon significative puisque c’est 20% de moins qu’il dépense aujourd’hui comparé à avant.

« En allant plus en grande surface, on a arrêté de consommer ce qu’on n’avait pas besoin réellement, que ce soit pour les objets, les vêtements et même la nourriture. Grâce à ce mode de consommation, on mange des produits frais et sains et on a même pu passer au bio », explique Jérémie Pichon.

La seule chose dont la petite famille ne peut pas se passer pour le moment est sa voiture puisqu’elle vit en campagne, dans la commune de Seignosse dans les Landes. Un usage qu’il est toutefois possible d’éviter lorsque l’on habite en ville et qui permet de lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

reduction-dechets-lutte-rechauffement-climatique

Des avantages dans l’assiette mais aussi au quotidien

Le mode de consommation sain a des effets bénéfiques sur la santé de la famille. Les petits plats maison sont désormais légion, confectionnés à base de produits frais et bons. Aussi, et surtout, les produits chimiques néfastes pour la santé ont totalement disparu de l’alimentation et du quotidien du foyer. Moralement, le couple a également senti la différence.

« Le fait de passer à un mode de vie où on est acteur de notre consommation fait du bien au moral parce qu’on est dans une démarche positive et surtout parce qu’on se rend compte que c’est possible de préserver la planète ! », met en avant Jérémie Pichon.

Protéger l’environnement est d’ailleurs à la base de ce changement de mode de vie. Le couple n’avait pas conscience que des bénéfices « collatéraux » arriveraient au fur et à mesure car, lorsqu’il s’est lancé en septembre 2014, il n’existait rien pour les aider dans leur démarche. C’est pourquoi Jérémie et Bénédicte ont décidé d’écrire un livre sous forme de guide pratique à destination de ceux qui, comme eux, aimeraient se lancer dans cet objectif zéro déchet.

La préface a été écrite par Nicolas Hulot, journaliste et écrivain qui milite depuis toujours pour la préservation de l’environnement et la sensibilisation du grand public aux questions écologiques. Le couple l’a rencontré puisqu’ils ont déjà eu l’occasion de travailler ensemble ; Bénédicte a notamment réalisé les illustrations de son célèbre « Petit livre vert » qui recense plus de 100 gestes éco citoyens par lieux de vie.

« Notre livre s’inscrit complètement dans le message que Nicolas Hulot souhaite faire passer puisqu’il se bat pour la réduction des déchets à la source. C’est pourquoi il a voulu en écrire la préface », explique Jérémie Pichon.


jeremie-pichon-benedicte-moret-familleJérémie Pichon livre quelques astuces à Made in Marseille pour devenir une famille (presque) zéro déchet

Made in Marseille – Bonjour Jérémie. Avec votre femme et vos deux filles, vous êtes aujourd’hui une famille presque zéro déchet. Qu’est-ce qu’il vous manque pour devenir 100% zéro déchet ?

Jérémie Pichon – Actuellement dans notre poubelle, qui date tout de même du 28 décembre 2015, il y a des petits jouets cassés, le contenu de l’aspirateur et même des petits papiers de bonbons car nos filles ne sont pas parfaites ! Même si on essaye de faire nous-même le plus de choses possible, comme nos brosses à dents par exemple, il reste chez nous des objets qui risquent de casser et dont on n’a pas d’autres solutions que de les mettre à la poubelle.

MIM – Quels sont les inconvénients d’un tel mode de vie ?

JP – Notre seul souci est la voiture car nous habitons en campagne et pour se déplacer nous n’avons pas d’autres choix que de l’utiliser. Sinon, notre mode de vie est durable car notre impact carbone est en dessous de ce que tout le monde devrait avoir pour limiter le réchauffement climatique. Si tout le monde l’adoptait, on pourrait vraiment lutter contre le réchauffement de la planète.

MIM – Quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs qui aimeraient se lancer dans cette démarche pour justement la débuter ?

JP – L’important est de commencer par changer ce qui nous plaît car c’est un processus qui demande du temps donc autant commencer par ce qu’on aime pour être motivé à continuer. Ce peut-être commencer par faire son maquillage ou son dentifrice soi-même par exemple. Sinon, parmi les choses les plus efficaces rapidement et simplement, il y a le compost qui permet de réduire sa poubelle d’un tiers !

MIM – Ce mode de vie est-il difficile à tenir sur le long terme ?

JP – Non au contraire ! Ce mode de vie apporte de réels bénéfices pour sa santé et sa vie quotidienne et ça se ressent. Par exemple, nous ne sommes pas allés chez le médecin depuis des lustres et pourtant nous avons deux filles en bas âge. L’important est de se lancer car une fois dedans, on est tellement bien qu’on n’en revient pas.


Informations pratiques

Rencontrez la famille (presque) zéro déchet à l’épicerie Au livre-guide-famille-zero-dechetGrain Près le mercredi 12 avril pour un apéro zéro déchet et une séance de dédicaces. Plus d’informations en cliquant ici.
À 18h – 3 avenue Pasteur, 13007 Marseille

Suivez les conseils et l’actualité de la Famille (presque) zéro déchet sur son site internet.
« Famille Zéro Déchet – Ze Guide »
De Jérémie Pichon et Bénédicte Moret, avec la préface de Nicolas Hulot
Éditions Broché

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE