La Marseillaise de la semaine a lancé un concept solidaire insolite en centre-ville !

humans-of-marseilleMade in Marseille s’associe chaque mercredi à Humans Of Marseille pour vous proposer le portrait du « Marseillais de la semaine » à travers une anecdote insolite ou renversante. Cette semaine, rencontre avec la fondatrice de l’association des cafés suspendus.


Après mes études, je ne savais pas vraiment quel job je voulais faire, mais je voulais faire quelque chose d’utile.

J’ai donc lancé une association qui développe le concept du café suspendu : un client d’un café en paye 2, et le café supplémentaire est offert au prochain inconnu qui se présentera. L’idée est de mettre en place un système de solidarité et partage avec ceux dans le besoin.

Ça existe un peu partout, mais à Marseille, ça fonctionne différemment. Quand un des bars du réseau a lancé le concept, les habitués ont trouvé le concept marrant et le premier client a payé un café suspendu.
Mais le client suivant a demandé un café de suite après, et quand il a vu que c’était gratuit, il en a offert un à son tour au premier client pour le remercier. Ils ont fini par s’offrir plein de cafés entre eux et ont tchatché tout l’après -midi.
Aujourd’hui, il y a plus de gens qui en offrent que de gens qui en demandent, j’en profite pour en parler à toutes les personnes démunies que je croise.
Quand je vois le réconfort qu’une boisson chaude peut leur apporter, je me dis que pour rien au monde je ne changerais d’emploi ».

Retrouvez notre reportage sur le sujet pour en savoir plus !

______________________

« After my studies, I didn’t really know the job I wanted to do, but I wanted to do something meaningful so I launched an association which develops the concept of the « suspended coffee » : a customer of a bar pays 2 coffees instead of one, and the additional coffee is offered to the next person.
The idea is to set up a solidarity and sharing system with those in need.

This concept is developed worldwide, but in Marseille, it works differently. When one of the bars of the network started the concept, the customers liked the concept and the first one paid a suspended coffee.
But the following customer came right after, and when he saw that it was free, he offered another coffee to the first guy.
In the end they jabbered and offered each other coffees all evening.
Today, there are more people who offer that of people who ask for coffees, so I tell all the people in need I meet where they can grab a free hot beverage.
When I see the comfort which a hot drink can bring them, I tell myself that I wouldn’t change my job for anything in the world! »

Portrait by : HofM (Anywhere Anytime Photography)

#humansofmarseille

 

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE