Découvrez les vice-présidents de la métropole Aix Marseille Provence

Découvrez les vice-présidents de la métropole Aix Marseille Provence
Découvrez les vice-présidents de la métropole Aix Marseille Provence

A la suite de l’élection du président de la nouvelle métropole Aix Marseille Provence, Jean-Claude Gaudin ce 17 mars 2016, les élus ont procédé à l’élection des vice-présidents. Retrouvez l’intégralité des élus dans cet article.

Notre reportage en direct sur la matinée d’élection

La liste des nouveaux vice présidents de la métropole

  1. Martine Vassal, présidente (LR) du département des Bouches du Rhône
  2. Richard Mallié, Maire (LR) de Bouc Bel Air
  3. Patrick Boré, Maire (LR) de La Ciotat
  4. Georges Rosso, Maire (PCF) du Rove
  5. Gérard Bramoullé, 1er adjoint (LR) Aix en Provence
  6. Danielle Milon, Maire (LR) de Cassis
  7. Pascal Montecot, Maire (LR) de Pélissanne
  8. Roland Giberti, Maire (LR) de Gémenos
  9. Gérard Gazay, Maire (LR) d’Aubagne
  10. Eric Le Disses, Maire (Divers droite) de Marignane
  11. Martine Césari, Maire de Saint-Estève-Janson
  12. Jean Montagnac, Maire (LR) de Carry le Rouet
  13. Michel Roux, 1er adjoint (UDI) à Salon de Provence
  14. Roland Blum, adjoint aux finances (LR) à la ville de Marseille
  15. Georges Cristiani, Maire (sans étiquette) de Mimet
  16. Daniel Gagnon, Maire (LR) de Cornillon-Confoux
  17. Arlette Fructus, adjointe à la rénovation urbaine, à la politique de la ville et au logement (LR) à la ville de Marseille
  18. Jean-Pierre Serrus, Maire (LR) de La Roque d’Anthéron
  19. Henri Pons, Maire (UDI) d‘Eyguières
  20. Bernard Jacquier, Conseil communautaire (LR)
election-president-metropole-aix-provence
Pendant le vote des vice présidents de la nouvelle métropole AMP

Le discours officiel de Jean-Claude Gaudin

« Mes chers collègues,

Après l’élection du 9 Novembre dernier, vous venez de me confirmer votre confiance pour la fonction de Président de la Métropole Aix Marseille Provence.

Vous m’avez confirmé votre confiance et vous l’avez même amplifiée.

Je vous redis tous mes remerciements et tout l’honneur que j’en éprouve.

Je vous redis que cette élection m’honore et m’oblige, tant la responsabilité que vous me confiez est importante, et tant les enjeux de la mise en place de la Métropole sont essentiels pour l’avenir de nos territoires et de leurs habitants.

Je tiens à remercier le Doyen de notre assemblée, notre collègue Georges ROSSO, qui a présidé à cette élection. C’est un symbole très important que cette séance ait été présidée par le Doyen des Maires de notre Métropole. Vous savez combien je suis attaché au rôle des Maires dans la nouvelle institution métropolitaine.

Soyez assurés que j’ai conscience des attentes de chacun, mais aussi de certaines inquiétudes.

Les débats sur la préparation des lois MAPTAM et NoTRE, ainsi que les épisodes juridictionnels de ces derniers mois, ont bien révélé qu’un chemin reste à faire pour que la conviction d’une Métropole gagnante pour tous s’impose sans réserve.

Je ne reviendrai pas sur ces épisodes des derniers mois, pas plus que je ne répondrai à certaines attaques qui m’ont visé personnellement, et au-delà de moi les Marseillais. Si ce n’est pour dire que la meilleure façon d’éteindre toute polémique -je dirai même la seule- est de faire désormais jour après jour la démonstration que la Métropole répond à une ambition d’intérêt général, que la Métropole ne prendra rien ni ne nuira à personne, et que la Métropole apportera des effets positifs pour tous et chacun.

Le Conseil Constitutionnel a maintenant validé la composition de notre Conseil de la Métropole, le Conseil d’Etat a rétabli les arrêtés préfectoraux permettant la convocation de notre assemblée, et l’élection à laquelle vous venez de procéder ouvre désormais de façon incontestable la mise en place institutionnelle de notre Métropole, à laquelle contribueront aussi les autres élections qui vont intervenir et les autres délibérations que nous allons voter.

Depuis le 1er Janvier 2016, la Métropole existe juridiquement en tant que seul EPCI sur l’ensemble des territoires de nos 92 communes. Malgré le caractère limité des pouvoirs dont je disposais en tant que Président pendant cette période, je me suis appliqué à prendre les décisions liées à la nécessité, à l’urgence et au caractère conservatoire des actes administratifs à signer, ce qui a permis notamment d’assurer le paiement des traitements des fonctionnaires, des attributions de compensation aux communes et des factures correspondant à la commande publique préalablement autorisée.

Je l’ai fait avec l’appui de l’Administration métropolitaine dans son ensemble et des DGS des ex-EPCI que je tiens à remercier.

Désormais, le temps de l’action métropolitaine à part entière va s’ouvrir.

La première étape sera constituée par le vote du Budget 2016, après le débat réglementaire sur les orientations budgétaires. Nous nous réunirons à cet effet à 2 reprises d’ici la fin du mois d’avril. Ce premier budget, préparé dans un contexte contraint, doit permettre de faire face aux urgences des territoires, d’honorer les engagements prioritaires de notre Métropole dans ses champs de compétence, tout en préservant les grands équilibres pour l’avenir.

Tout aussi essentielle sera la détermination de notre Pacte de gestion financière et fiscal à l’échéance du 30 Juin 2016, ainsi que l’engagement de nos réflexions sur le projet métropolitain et les schémas subséquents.

La Conférence Métropolitaine des Maires sera bien entendu un acteur très important de ces dispositifs. Je la réunirai dès les prochaines semaines.

Mes chers collègues,

Nous sommes au début d’un travail considérable avec des enjeux décisifs pour les prochaines décennies. La Métropole Aix Marseille Provence pourra être un territoire majeur de la croissance économique française de demain si nous savons valoriser nos atouts et réduire nos handicaps collectifs.

Notre Métropole sera ce que nous en ferons, nous, les 240 Conseillers de la Métropole ici rassemblés. Personne d’autre ne décidera à notre place, à votre place. C’est la force de la démocratie, sur la base de la loi républicaine qui s’impose à tous.

Pour ma part, j’ai pris à votre égard, et notamment à l’égard des Maires, des engagements que je réitère encore aujourd’hui et que je respecterai. C’est le retour que je vous dois de la confiance et de l’honneur que vous me faites en m’élisant aujourd’hui dans cette fonction de Président de la Métropole Aix Marseille Provence. Soyez assurés de toute ma reconnaissance et de ma détermination. »

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE