Le Marseillais de la semaine livre ses trésors de plongée

humans-of-marseilleMade in Marseille s’associe chaque mercredi à Humans Of Marseille pour vous proposer le portrait du « Marseillais de la semaine » à travers une anecdote insolite ou renversante. Cette semaine, rencontre avec Eric Vastine, auteur de l’ouvrage « Marseille, Plonger du bord ».


« Un des plus beaux trésors que j’ai trouvé était au fond de l’Île Degaby, entre le continent et le Frioul. Dès la première fois que je l’ai vu en passant sur la corniche de Marseille, la bâtisse posée sur le rocher m’a intriguée. Je me suis vite renseigné sur son histoire.
Tout d’abord elle fut un fortin de Louis XIV pour protéger Marseille de ses assaillants, et en 1914, Étienne Laval, un riche industriel fou amoureux de sa femme Liane Degaby, lui offre l’Île, qui prit son nom.

La légende dit que l’ilot est devenu un lieu mondain, le plus fastueux et aussi le plus secret de la ville car le riche industriel voulait que l’île soit à l’image de sa femme.
Le couple vivait le parfait amour sur ce havre de paix, mais un jour la visite de pirates brisa leur rêve et leurs secrets. Suite à ce pillage la magie du lieu était souillée et ils n’y retournèrent plus.

Depuis 20 ans j’explore les fonds sous-marins de Marseille, de la Côte Bleue et des Calanques. Un jour, avec la palanquée, nous décidions d’aller voir ce qui se passait sous cette ile, et on a découvert une grotte naturelle qui conduit à une ouverture au centre de l’ile.
Dans ce passage, j’ai trouvé une plaque de champagne recouverte de calcaire de polychètes. De retour chez moi, en fouillant sur internet, j’ai découvert qu’elle avait été l’œuvre du joaillier et sculpteur Pascal Morabito qui fut un temps propriétaire de l’ile Degaby.
Chaque bouteille de champagne a son bouchon maintenu par un muselet de fil métallique torsadé et chaque muselet enserre les quatre bords creusés d’une plaque d’or fin 24 carats un fil de soie et un diamant incrusté en son centre, portant la légende : « Rare – Piper Heidsieck – Pascal Morabito – Paris MCMXCVI ».

Ce trésor dormait près de nos côtes et ils sont encore nombreux au fond de la mer. Marseille a assez de Trésors pour accueillir le scénario du prochain Indiana Jones ! »

eric-vastine-plonge-bord-mer
© HofM

 

« One of the most beautiful treasures I ever found was at the bottom of the Degaby island, between the continent and the Frioul. From the first time I saw it, the building on the rock in the middle of the sea intrigued me.
I did research on its history : at first it was a small fort of Louis XIV to protect Marseille of his aggressors and in 1914, Steven Laval, a rich industrialist in love with his wife Liana Degaby, offers her the island, which took her name.
The legend says that the island became the most luxurious and the most secret place of the city because the rich industrialist wanted the island to be at the image of his wife.
The couple lived a perfect love on this haven of peace, but one day pirates broke their dreams and their secrets. After this plunder the magic of the place was soiled and theynever went back.

For 20 years I explored the sea near Marseille, the Blue Coast and the Calanques. One day, we decided to go explore this island, and we discovered a natural cave which leads to an opening in the center of the island.
In this passage, I found a plate of champagne covered with limestone. Back home, I searched on the internet, and I discovered that it was the work of the jeweler and sculptor Pascal Morabito, who was an owner of the island a long time ago.
Every bottle of champagne has its cork maintained by a muselet of twisted wire and every muselet encloses the four edges of a plate of fine gold of 24 carats with a silk thread and a diamond overlaid in its center, with the legend :  » Rare – Piper Heidsieck – Pascal Morabito – Paris MCMXCVI « .

This treasure slept near our coast and they are still many like those at the bottom of the sea. Marseille has enough treasures to welcome the scenario of the next Indiana Jones ! »

Portrait by : HofM (Anywhere Anytime Photography) en partenariat avecMarseille je t’aime

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE